L'évaluation des élèves, n° 11 (enfrancés)

Zone géographique  : 

n° 11, septembre 1996

Références bibliographiques

Coordonnatrices du dossier :
Josette Le Coq, Chargée d'études, département des systèmes éducatifs, CIEP, Sèvres, France.
Jacqueline Levasseur, Responsable du département de l'évaluation des élèves et des étudiants, DEP, ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Introduction

Jacques Weiss, Chef du service de la recherche, Institut romand de recherches et de documentation pédagogiques, Neuchâtel, Suisse.
Évaluer plutôt que noter
L'évaluation scolaire joue des rôles différents dans la société : formative pour l'élève, informative pour les parents, indicative pour l'enseignant. Elle ne peut donc pas se réduire à une note chiffrée et cette note n'en est pas le véhicule le plus pertinent. D'autres outils - portfolio, entretien - permettent de responsabiliser les différents partenaires de l'évaluation, selon le rôle que l'on attribue à celle-ci.

Gudrun Bogdanski, Inspectrice de langues vivantes, Düsseldorf, Allemagne.
Un dispositif bien encadré
La Rhénanie-du-Nord-Westphalie sert de cadre pour présenter les règles officielles qui régissent l'évaluation scolaire en Allemagne. L'auteur étudie plus particulièrement les pratiques des enseignants de français, que leur évaluation soit quotidienne, dans la classe, ou certificative, en vue de l'obtention de l'Abitur.

Anne Fossati, Professeur de sciences de la Vie et de la Terre, formateur à la MAFPEN, Versailles, France.
Formation à l'évaluation
Cette étude de cas présente, pour une discipline précise, les sciences de la vie et de la terre, une démarche de formation à l'évaluation proposée à des professeurs de collège, dans le cadre d'un stage annuel de la MAFPEN (Mission académique de formation des personnels de l'Éducation nationale) de Versailles.

Guillermo Gil Escudero, Jefe de Servicio de Evaluación y Programas Educativos, ministerio de Educación y Ciencia, Instituto Nacional de Calidad y Evaluación, Madrid, Espagne.
Expérimentation d'un nouvel outil
La réforme du système éducatif espagnol, votée en 1990, comprend la mise en place d'une évaluation nationale. Par niveau et par discipline, une instrumentation doit être élaborée : cette démarche est illustrée ici par l'analyse de la phase d'expérimentation, préalable à l'introduction généralisée de l'évaluation de l'éducation physique.

Henri Peña Ruiz, Professeur de philosophie, lycée de Sèvres, France.
26 000 copies corrigées : bilan raisonné
Le témoignage d'un professeur de philosophie pour une défense et illustration de l'acte singulier que représente l'évaluation d'une copie, considérée comme démarche de réflexion et non récitation d'informations.

Denis Bonora, Chercheur, Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle, Paris, France.
Les modalités de l'évaluation
Au cours des dernières décennies, les pratiques d'évaluation se sont diversifiées. L'auteur présente successivement les différents types d'évaluation des apprentissages scolaires. Chaque procédure a ses limites, répond à des objectifs variés, mais nécessite des outils adaptés qui doivent respecter des qualités d'application précises.

Alison Jeffery, Curriculum and Assessment Division, Department for Education and Employment, Londres, Angleterre.
A propos du national curriculum
Depuis 1988, l'instauration d'un curriculum national obligatoire a bouleversé les pratiques éducatives en Angleterre. Étroitement associé à cette réforme, un système d'évaluation est progressivement introduit : mise en place, objectifs, perspectives constituent autant d'aspects marqués par d'importants débats entre les responsables politiques et les acteurs de l'éducation.

Jacqueline Levasseur, Responsable du département de l'évaluation des élèves et des étudiants, DEP, ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
L'évaluation nationale des acquis des élèves : finalités et exploitations
L'évaluation nationale des acquis des élèves, telle qu'elle est mise en oeuvre en France, est un véritable levier de réflexion et d'action. Chacun, quel que soit son niveau d'intervention dans le système éducatif, utilise l'évaluation comme outil de pilotage objectif pour orienter son action et la rendre efficace.

Tjeerd Plomp, Président de l'IEA, université de Twente, Enschede, Pays-Bas.
Un contexte comparatif international
Après une analyse de la notion de curriculum à trois niveaux, l'auteur montre, à partir d'exemples, comment les enquêtes réalisées par l'IEA, non seulement enrichissent les informations de chaque pays par les comparaisons qu'elles permettent, mais aussi contribuent au pilotage des curricula nationaux.

Michael Vorbeck, Chef de la section de la recherche pédagogique, Conseil de l'Europe, direction de l'Éducation, de la Culture et du Sport, Strasbourg, France.
La perspective européenne
Dans de nombreux pays européens, des recherches en éducation ont eu pour but de comparer les différents systèmes d'évaluation et d'en examiner la validité. Le Conseil de l'Europe a pris l'initiative de tirer un bilan de ces travaux. Cet article présente les principales indications et recommandations fournies aux décideurs en éducation à l'issue de ce bilan.

Maryannick Vervisch-Lestrade, Documentaliste, CIEP, Sèvres, France.


Commander ce numéro

S'abonner

Consulter le catalogue des numéros disponibles (pdf)

Consulter les sommaires et les résumés des numéros parus

Consulter l'index géographique des articles

Nous contacter : revue@ciep.fr