Les langues régionales et l'Europe, n° 3

Zone géographique  : 

n° 3, septembre 1994

Les langues régionales et l'Europe

Références bibliographiques

Coordonnateur du dossier :
Jean Rousseau, Chargé d'études, Bureau d'études pour les langues et les cultures, CIEP, Sèvres, France.
Introduction

Anne Judge, université du Surrey
La planification linguistique française : traditions et impact de la communauté européenne
D'un point de vue anglo-saxon, la politique défensive menée par la France pour protéger son patrimoine linguistique s'inscrit d'abord dans la longue durée d'une tradition de planification étatique, mais, aujourd'hui, elle doit composer avec ces deux impératifs européens que sont la défense du consommateur et libre-échange.

Guy Jucquois, université de Louvain
Les politiques linguistiques de la France et le statut des langues en Belgique
Après une analyse de l'évolution historique et sociolinguistique des communautés francophone et néerlandophone de Belgique, I'auteur examine les répercussions dans ce pays de la politique linguistique menée en France tant en ce qui concerne la langue française que les langues régionales.

Philippe Martel, CNRS, université Paul Valéry de Montpellier
Les langues de France et l'Europe
Comment la politique linguistique française à l'égard des langues régionales se situe-t-elle par rapport à la politique du Conseil de l'Europe dans ce domaine. La question est examinée à partir du postulat qui rappelle le caractère transfrontalier - et, donc, européen - des langues régionales parlées en France.

Francis Favereau, université de Haute-Bretagne-Rennes II, directeur du laboratoire Bretagne et Pays celtiques
Langue bretonne, nation française, , république jacobine et perspective européenne
A travers l'exemple du breton, la question des langues minoritaires de France apparait, en cette fin de siècle, évoluer lentement du fait de la régionalisation et de la dynamique européenne. Leurs effets combinés renverseront-ils la tendance historique de l'uniformisation linguistique ?

Jean Haritschelhar, professeur émérite de l'université Michel de Montaigne - Bordeaux III, président d'Euskaltzaindia / Académie de la langue basque
La construction de l'Europe et la politique linguistique de la France : le cas basque
L'analyse comparative du statut de la langue basque et de la législation relative à son usage dans la vie publique de part et d'autre des Pyrénées met en évidence les approches divergentes de la politique linguistique en France et en Espagne.

José Carlos Herreras, université de Valenciennes
Politique linguistique espagnole et construction européenne
Si la reconnaissance des langues régionales en Espagne répond aux nécessités politiques internes du pays, la part qui leur est par conséquent accordée dans le système éducatif espagnol ne conduit-elle pas à réduire celle des langues étrangères ? L'auteur analyse cette double exigence de la politique linguistique espagnole, à la recherche d'un " équilibre entre le besoin de connaitre les langues des partenaires européens et le désir de sauvegarder le patrimoine culturel que représentent les langues régionales ".

Alain Reyaiers, université de Louvain, directeur de la revue " Études tsiganes "
Les Tsiganes en Europe centrale et orientale depuis la seconde guerre modiale : situation politique, économique et scolaire
En Europe de l'Est, la politique adoptée à l'égard des Tsiganes a conduit, à partir du modèle assimilationniste soviétique, à une situation contemporaine fortement contrastée, allant de la dispersion à leur reconnaissance comme minorité nationale. Malgré la lente émergence d'une classe moyenne, la fragilité persistante de l'insertion économique des Tsiganes reste l'un des enjeux d'une progression de ces pays vers la démocratie et l'économie libérale.

Mark Stuijt, Mercator-Éducation/Fryske Akademy, Leeuwurden, Pays-Bas, Conseil de l'Europe:
Les langues minoritaires dans l'enseignement : exemples pris dans la communauté européenne
Dans le cadre d'un atelier du Conseil de l'Europe sur " L'éducation en faveur des minorités ", I'auteur propose une typologie des langues considérées comme minoritaires dans la Communauté européenne et établit un bilan utile des études comparatives menées sur la recherche pédagogique et sur l'enseignement bilingue dans les langues minoritaires.

Francis Debyser, Directeur adjoint du CIEP, Sèvres, France
Le patrimoine de Pandore
Les contradictions et les difficultés éprouvées pour gérer les langues régionales ou minoritaires dans le cadre national reproduisent à l'échelle de l'Europe celles que connaissent les langues nationales, car l'objectif, affiché par les institutions communautaires, d'un plurilinguisme libérateur s'y trouve aussi menacé par la crise économique, les choix budgétaires et la résurgence des nationalismes.

Jean Rousseau, CIEP
Les politiques linguistiques, la france et l'Europe : bibliographie sommaire


Commander ce numéro

S'abonner

Consulter le catalogue des numéros disponibles (pdf)

Consulter les sommaires et les résumés des numéros parus

Consulter l'index géographique des articles

Nous contacter : revue@ciep.fr