Dimension économique des politiques éducatives,n° 22

Zone géographique  : 

n° 22, juin 1999

Références bibliographiques

Jean Duverger, Pierre Laderrière, coordonnateurs du dossier

François Orivel, chercheur au CNRS, Institut de recherche en éducation (IREDU/CNRS), Dijon, France
L'éducation dans le monde. État des lieux et perspectives.
À partir de constats établis au cours de grandes conférences sur l'éducation, comme celles d'Addis-Abeba et de jomtien, des indicateurs tels que le montant de la dépense publique ou le taux brut de scolarisation permettent de suivre les tendances de l'éducation dans le monde (écarts entre pays riches et pays pauvres, apparition de nouvelles préoccupations comme la performance des systèmes éducatifs, etc.). Ces indicateurs permettent également de mieux comprendre la difficulté des arbitrages entre rémunération des enseignants et taux d'encadrement des élèves, sous la contrainte économique et budgétaire.

Robert W. McMeekin, Senior Associate, Centro de Investigacién y Desarollo de la Educaciôn, consultant à l'office régional de l'Unesco pour l'éducation en Amérique latine et aux Caraïbes, Santiago, Chili
Économie et politiques éducatives en Amérique latine
En Amérique latine, la dimension économique commence à être prise en considération dans l'élaboration et l'orientation des politiques éducatives. En témoignent, malgré les difficultés rencontrées, les évolutions qui se dessinent dans un certain nombre de pays de cette région, notamment au Chili.

SiegMed Hanhart, maître d enseignement et de recherche, faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, université de Genève, Suisse
Une pratique encore peu répandue. L'évaluation des politiques éducatives en Suisse
L'incontournable évaluation des politiques éducatives devrait conduire les hommes politiques suisses à prendre en compte les indicateurs élaborés par les spécialistes, afin d'ajuster et de réorienter le système d'éducation et de formation. La conjoncture, notamment avec un chômage important de jeunes - mêmes diplômés -, devrait les inciter à porter toute leur attention à l'économie de l'éducation et à la formation d'évaluateurs.

Carol Campbell, Lecturer, Policy Studies Group, Institute of Education, university of London, Grande-Bretagne
Les modalités de financement de l'enseignement en Angleterre
Le financement de l'éducation en Angleterre connaît depuis les années quatre-vingt des évolutions importantes. Plusieurs réformes ont modifié le système de distribution de crédits, modulant en profondeur le rôle de l'État, des Local Éducation Authorities et des établissements en mettant en place notamment pour ces derniers, entre autres procédures, la délégation de crédits. Élaboré à partir d'une étude intitulée Les aides financières aux étudiants dans l'Union européenne, tendance et débats, cet article permet d'appréhender les composantes multiples qui sont à prendre en considération dans ce domaine selon les pays de l'Union européenne observés. Outre les principes de base sur lesquels reposent les différents systèmes d'aides et leurs objectifs, une analyse des données qui imposent une évolution est présentée.

Arlette Delhaxhe, Anne Godenir, Laurent Deutsch, unité européenne d'Eurydice, Bruxelles, Belgique
Les aides financières aux étudiants. Tendance et réalités dans l'Union européenne
Élaboré à partir d'une étude intitulée Les aides financières aux étudiants dans l'Union européenne, tendance et débats, cet article permet d'appréhender les composantes multiples qui sont à prendre en considération dans ce domaine selon les pays de l'Union européenne observés. outre les principes de base surlesquels reposent les différents systèmes d'aides et leurs objectifs, une analyse des données qui imposent une évolution est présentée.

Edo Poglia, professeur, Conseil suisse de la science, Berne, Suisse
À la recherche de l'efficacité. Financement et réformes dans l'enseignement supérieur en Suisse
Dans un paysage éducatif complexe où le pouvoir se partage entre État fédéral, cantons et communes, la Suisse n'échappe pas au débat sur la qualité de son enseignement supérieur. L'approche économique de ce système, en terme d'efficacité et d'efficience, conduit l'auteur à des conclusions plutôt optimistes, même si certains objectifs ne sont pas atteints. Les critiques, justifiées ou non, amènent les politiques à s'impliquer en proposant des réformes qui, on peut l'espérer, contribueront à améliorer le fonctionnement de cet enseignement.

Martine Môbus, chargée d'études au Centre d'études et de recherches sur les qualifications (CEREQ), Marseille, France
Éric Verdier, directeur du laboratoire d'économie et de sociologie du travail, (LEST/CNRS), Aix-en-Provence, France
La construction des diplômes professionnels en formation initiale. Une comparaison Allemagne/France
Opposant un tripartisme de négociation pour l'Allemagne à un tripartisme de consultation pour la France, les auteurs mettent en évidence les différences d'approche entre les deux pays dans l'élaboration des diplômes professionnels. Même si les processus institutionnels tentent d'évoluer pour s'ajuster au changement, chaque pays reste dans sa logique de construction du diplôme, avec un " pragmatisme fonctionnel " pour l'Allemagne et une approche plus abstraite pour la France.

Gregory Würzburg, administrateur principal à la direction de l'Éducation, de l'Emploi, du Travail et des Affaires sociales, OCDE, Paris, France
Quels financements pour la formation professionnelle continue ? Le cas de l'Union européenne
Dans l'optique d'un processus d'apprentissage continu, formation et enseignement professionnels (FEP) sont des données incontournables des économies nationales. La question du financement demeure cruciale, pour faire face à une demande qui ira en croissant. Quelles réponses apporter aux questions qui se posent à ces formations, en termes d'accessibilité, de coût et de bénéfices pour les individus et les entreprises ?

Klaus Klemm, professeur docteur, université d'Essen, Allemagne
Nouvelles remarques sur la rentabilité de l'école. Hypothèse... et thèses
En Allemagne, l'évaluation du système éducatif est au coeur du débat politique. L'auteur prend partie ici pour une approche positive, notamment en ce qui concerne l'augmentation des qualifications, l'éducation des filles, etc. Il constate toutefois qu'en matière d'égalité sociale tous les objectifs n'ont pas encore été atteints et reconnaît la difficulté d'établir une corrélation entre investissement et rendement, dans le domaine de l'éducation.

Jean-Jacques Paul, professeur, université de Bourgogne (IREDU/CNRS), Dijon, France
Approches françaises de l'économie de l'éducation
En écho à l'ouvrage qui vient de paraître Administrer, gérer, évaluer les systèmes éducatifs, Jean-Jacques Paul présente ici une synthèse des travaux français en économie de l'éducation depuis les années soixante, mettant en lumière les différents courants de pensées et leur évolution. Ce recensement permet à l'auteur, qui a coordonné ce travail, de conclure sur le caractère incontournable de cette discipline dans l'optique d'un fonctionnement toujours plus performant du système éducatif.

Pierre Laderrière, consultant en politiques d'enseignement
Économie et politiques éducatives. Nécessité et contraintes
Prenant pour point de départ le contenu du dossier, l'article traite de l'enracinement de la dimension économique en insistant sur ses deux volets : la " production " de compétences et la combinaison optimale des ressources, puis examine les obstacles rencontrés en termes de culture dominante, de capacités d'autorégulation et de moyens disponibles.

Marie-France Pamart, Documentaliste, CIEP, Sèvres, France


Commander ce numéro

S'abonner

Consulter le catalogue des numéros disponibles (pdf)

Consulter les sommaires et les résumés des numéros parus

Consulter l'index géographique des articles

Nous contacter : revue@ciep.fr