Angola - Appui à l'enseignement supérieur technologique (ANGOSUP)

Logo Angosup

Contexte

À l'issue de la guerre civile qui a déchiré le pays, les grandes lignes de la ré-industrialisation et de la reconstruction du pays ont été tracées autour des secteurs des travaux publics, de la construction, des industries de transformation, des activités géologiques et des mines, des services de l'hôtellerie, de l'agro-alimentaire et de la pêche. Pour tous ces secteurs, le déficit en ressources humaines qualifiées est considérable, à tous niveaux, et le gouvernement a lancé une réforme générale de l'enseignement supérieur qui, permettra de fournir les techniciens supérieurs et les cadres intermédiaires nécessaires au développement du pays.

Cette réforme a été caractérisée par la création en mars 2007 d'un Secrétariat d'État à l'Enseignement supérieur (SEES), chargé de programmer, conduire et accompagner l'expansion et la décentralisation du système, et, notamment, d'établir la carte des formations, en promouvoir l'excellence et en assurer leur constante qualité.

L'année 2009 a vu la création de sept régions académiques dotées chacune d'une nouvelle université, chargées d'assumer et de développer les initiatives provinciales et de proposer, au sein de " Plans de Développement Institutionnels " (PDI), la création de nouvelles filières courtes d'enseignement supérieur adaptées aux besoins économiques locaux. Outre les facultés des filières générales, 10 Écoles supérieures polytechniques (ESP) et 5 Instituts supérieurs polytechniques (ISP) ont été créés.

Objectifs

Le projet du Fonds de solidarité prioritaire (FSP) Angosup d'appui à la structuration de l'enseignement supérieur technologique a pour objectif de permettre aux autorités angolaises d'élaborer un cadre institutionnel de pilotage des formations supérieures professionnelles en lien avec les secteurs économiques dans un contexte de décentralisation et de développement régional.

La composante 1 du projet, dont est chargé le CIEP, vise l'appui à la structuration de l'enseignement supérieur technologique par la réalisation d'études, l'identification de nouvelles filières et la mise en place de deux expériences pilotes d'élaboration de référentiels de formation au niveau local dans les provinces du Zaire, à l'UON (Université Onze de Novembro) et de Lunda Sul, à l'ULAN (Université Lueji A Nkonde).

Ce projet est prévu pour une durée de 3 ans (2009-2012).

Activités

  • L'appui au développement d'outils et de procédures institutionnels permettant de définir, élaborer et évaluer un cadre national de qualifications et de certifications en liaison avec les secteurs économiques, dans le domaine des " Sciences et Technologies " (missions d'expertises et organisation de voyages d'études en France).
  • La mise en place de deux expériences pilotes d'élaboration de référentiels de formation au niveau local dans les provinces du Zaire, à l'UON (Université Onze de Novembro) et de Lunda Sul, à l'ULAN (Université Lueji A Nkonde), afin de concrétiser la démarche et en démontrer l'efficacité. L'assistance technique pour la mise en œuvre de ces spécialités (électrotechnique et maintenance industrielle) concerne essentiellement :
    • l'analyse des besoins économiques locaux et la constitution de référentiels métiers ;
    • le développement des référentiels formation complets (plan de cours, modules de formation, dispositif d'évaluation) ;
    • la formation des formateurs ;
    • l'appui à l'ouverture des filières (guide d'équipement, infrastructures, appui à l'organisation des enseignements).

Partenaires

  • CIEP
  • Réseau des IUT français

Résultats

  • Réalisation de missions d'expertise et organisation d'une visite d'étude en France sur les thèmes de l'évaluation interne et externe des programmes de formation et de l'établissement, l'élaboration et les mécanismes de reconnaissance nationale des qualifications et des certifications mis en place avec les branches professionnelles.
  • Ouverture en mars 2012 des deux formations bi-étapiques (" bacharelato " et " licenciatura ") en maintenance industrielle et électromécanique dans les provinces du Zaïre, à l'UON (Université Onze de Novembro) et de Lunda Sul, à l'ULAN (Université Lueji A Nkonde) suite à la validation des référentiels métiers, compétences et formation complets par les autorités angolaises.
  • Réalisation d'une première session de formation pédagogique des formateurs en électromécanique et maintenance industrielle.

Perspective

Poursuite du processus d'accompagnement pédagogique des formateurs et des responsables des formations à travers la réalisation de missions de formation en Angola.

Contact

Jonathan Dupain, chargé de programmes : dupain@ciep.fr