n° 2 - automne 2011  
logo_ciep    
 

 

> Actualités
Les conclusions de la dernière commission interministérielle
La commission interministérielle de labellisation s'est réunie le 12 juillet dernier.
Elle a porté sur : 
  • l'examen des dossiers des centres audités de mai à juin 2011,
  • le calendrier des audits à venir,
  • l'amélioration du dispositif de labellisation,
  • les questions budgétaires,
  • l'information sur l'usage erroné du logo du label sur certains sites internet,
  • la date de la prochaine réunion de la Commission,
  • des questions diverses.

Le relevé de conclusions (pdf - 278 Ko) est en ligne.
À l'issue de la dernière CIL, le nombre de centres labellisés s'élève à 88.

  Actualisation du manuel de l'auditeur 
Une consultation des auditeurs est en cours afin d'harmoniser leurs pratiques de cotation. Dans l'optique d'une remise à jour permanente des outils, les auditeurs sont associés à la réflexion du CIEP pour l'amélioration du manuel de l'auditeur.

Promotion des centres labellisés
Une réunion de travail entre les représentants des groupements professionnels et l'équipe du CIEP chargée de la labellisation a eu lieu le 12 juillet dernier.
Il y a été essentiellement question de la promotion du label et des centres labellisés, et notamment de la création d'une nouvelle brochure pour remplacer le répertoire papier actuel ainsi que de l'amélioration du site www.qualitefle.fr.

     
> Focus sur le référentiel
Indicateur E7 : évaluation des formations
   

Les résultats de l'évaluation des formations par les étudiants sont analysés, exploités et diffusés. (C)

L'indicateur F7 occupe une place importante dans la gestion de la qualité. En effet, c'est sur la base des informations recueillies dans les évaluations complétées par les étudiants que les centres pourront détecter les points faibles, des idées pour faire évoluer leurs prestations et pour définir des pistes d'amélioration.

Les enquêtes de satisfaction permettent de collecter avec plus de précision l'opinion des étudiants sur les services fournis. Ces résultats sont également utiles pour alerter, sensibiliser ou (re)motiver le personnel.

La satisfaction étant l'écart entre la perception des services par les étudiants et leurs attentes, il s'agira pour le responsable qualité de recueillir des données sur ces 3 points (attentes, qualité des services proposés et perception des écarts entre les deux) afin d'obtenir des indices de satisfaction.

L'enquête ne donnera lieu à des résultats véritablement exploitables que si son élaboration et son administration sont rigoureuses et formalisées selon une méthode qui peut se résumer de la manière suivante :

  1. définir les préalables (affectation des ressources humaines au projet, définition des objectifs de l'enquête et choix des options méthodologiques),
  2. identifier les attentes des étudiants,
  3. élaborer l'enquête,
  4. l'administrer,
  5. analyser les données recueillies,
  6. communiquer les résultats et leur exploitation.
 

Certaines de ces tâches, notamment l'administration de l'enquête, l'exploitation et la diffusion des résultats pourront être facilitées par l'utilisation de logiciels d'enquête et d'analyse des données.

Par ailleurs pour que l'enquête soit réalisable et utile, que les bénéfices soient en rapport avec l'investissement (temps, ressources humaines moyens financiers), le concepteur doit garder en tête que le questionnaire, la démarche doivent être simples, mutualisables, acceptables, opérationnels et transférables.

Voici un questionnaire-guide pour analyser votre pratique.

Cliquez sur l'image pour télécharger le questionnaire au format pdf.

> Témoignage


10 questions à un directeur de centre

M. Mathonnat, vous êtes Professeur de sciences économiques à l'université d'Auvergne Clermont 1, dont vous êtes vice-président, délégué à la politique de développement international. Le département FLE de votre université a obtenu le label Qualité français langue étrangère en 2011.

Merci d'avoir bien voulu répondre à nos questions.

Pourriez-vous nous présenter brièvement l'Université d'Auvergne Clermont 1 ?
L'Université d'Auvergne (UdA) compte environ 16 000 étudiants dont un peu plus de 3 000 étudiants étrangers au sein de 8 facultés et instituts :

- Facultés de Droit et de Science politique, des Sciences économiques et de gestion, de Médecine, de Pharmacie, de Chirurgie dentaire ;

- Institut universitaire professionnalisé
« Management et gestion des entreprises »,  Institut de préparation à l'administration générale, et Institut universitaire technologique (Biologie / Informatique, réseaux et multimédia /Sciences pour l'ingénieur / Gestion).

L'UdA, reconnue à plusieurs reprises parmi les premières universités françaises pour la professionnalisation de ses formations, a fait de l'insertion professionnelle de ses étudiants la clé de voûte de son dispositif pédagogique.

La recherche à l'Université d'Auvergne, ciblée et finalisée, couvre principalement deux grands domaines : la santé et les technologies pour la santé, et le développement international.

L'Université d'Auvergne a été l'une des premières en France à créer une fondation s'inscrivant dans le prolongement de la LRU (« loi relative aux libertés et responsabilités des universités », du 10 août 2007).

L'Université d'Auvergne Clermont 1 a reçu le label Qualité français langue étrangère en juillet 2011. Qu'est-ce qui vous a incité à rechercher son obtention ?
L'UdA s'est engagée dans une politique de développement international volontariste dont elle a fait l'une de ses priorités. Or différentes dimensions de cette dernière (mobilité entrante des étudiants - environ 20% de nos effectifs -, partenariats internationaux diplômants, y compris dans des campus off shore, co-tutelles internationales de thèses, accueil de post-doc étrangers,…) nécessitent d'offrir un enseignement de FLE de grande qualité. Cette exigence de qualité ne doit pas être autoproclamée, mais attestée par un label reconnu, délivré par un organisme indépendant.

Quels efforts ont été nécessaires pour obtenir ce label ?
Nous avons fourni un gros effort de structuration, de formulation et de formalisation. Du point de vue du pilotage de l'enseignement du FLE, tout d'abord : l'organisation des cours, les contenus des programmes, les méthodes pratiquées, le public visé, les nombreuses ressources de

l'université, l'articulation entre le Département de FLE et les composantes de l'Université d'Auvergne, tout cela s'inscrit désormais dans une politique globale homogène, structurée, et devenue très lisible.

D'un point de vue pédagogique, ensuite : il nous a fallu construire cette même homogénéité et lisibilité. La logique et la cohérence des enseignements particuliers (à l'intérieur d'un module, par exemple) et des enseignements généraux (l'ensemble des modules pour des formations qui peuvent atteindre 600h de cours) apparaissent maintenant très distinctement et facilitent le travail de chacun, enseignants et apprenants. L'ensemble a été accompagné par un effort budgétaire approprié.

La démarche engagée en vue de la labellisation a-t-elle engendré des changements notables dans votre manière de travailler ? Dans votre relation avec vos partenaires ?
Fondamentalement non, mais elle a conforté les responsables du département de FLE et l'équipe enseignante dans leurs choix de structuration du dispositif FLE, comme dans leurs choix didactiques et pédagogiques : nécessité de travailler sur des objectifs pensés, discutés, approuvés ; partage des compétences ; cohésion méthodologique ; évaluation des enseignements ; etc. En ce qui concerne nos partenaires, indiscutablement le regard qu'ils portent sur nous a changé, car ils ne voient plus seulement le département de FLE comme un département à l'intérieur d'une université, mais comme un département qui a acquis une reconnaissance nationale et internationale, objectivée par un processus d'évaluation indépendant.

Quelles seraient vos recommandations aux centres de FLE intéressés par le label Qualité français langue étrangère ?
- Engager un dialogue avec tous les acteurs concernés pour que chacun adhère à l'objectif poursuivi, en connaisse les exigences et soit prêt à faire les efforts nécessaires ;

- Procéder à une « auto-évaluation » rigoureuse et sans complaisance ;

- Établir un agenda réaliste pour chacune des étapes.

Comment utilisez-vous le label pour communiquer sur la qualité de vos prestations ?
Nous mobilisons tous les moyens à notre disposition (portail, plaquettes, conférences, web, etc.) à destination de nos partenaires, des étudiants et de l'extérieur.

> Le point sur...
Organisation de la mission d'audit sur site
Le processus d'organisation de la mission d'audit sur site permet de planifier la visite des auditeurs en adéquation avec les activités du centre. Il garantit la vérification des activités concernées par le périmètre de la labellisation, et contribue à instaurer un climat de confiance entre le centre et les auditeurs, par la transparence du programme de travail.
Comment est élaborée la mission d'audit sur site ?
Qu'est-ce qu'un contrôle qualité ?

Fiche pratique n°2, automne 2011 (pdf - 140 Ko).

> Agenda

Qualifications frameworks: from concepts to implementation
Cette conférence internationale organisée par ETF (European Training Foundation) qui se tiendra les 6 et 7 octobre 2011 au Parlement européen à Bruxelles en Belgique a pour objectif de faire le point sur les progrès accomplis depuis la conférence de l'ETF en 2009 sur les cadres nationaux de qualifications (CNQ). Les ateliers porteront sur la mise en œuvre de l'assurance qualité ; le développement de nouvelles qualifications ; les implications pour la réforme de l'apprentissage ; la présentation par l'ETF des conclusions de son étude sur les modalités de mise en œuvre des cadres de qualifications basés sur l'expérience de dix pays dont la France ; le lancement d'une nouvelle plate-forme de qualifications.

Pour en savoir plus, consulter la page de l'ETF.

Des certifications en FLE / LE, pour quoi et pour qui ?
La 2ème Rencontre ASDIFLE 2011  qui aura lieu à l'Université Jean Monnet, à Saint-Etienne le 7 octobre 2011 s'articulera autour de trois axes :
- Quels certifications et diplômes en DFLE / DDL ? État des lieux ;
- Certifier, pourquoi ? ;
- Certifications et apprentissages : quelles relations ? Quelles perspectives ?

Plus d'informations sur le site de l'ASDIFLE.

Les États généraux pour le français
Les "États Généraux de la promotion du français dans le monde" organisés par le ministère des Affaires étrangères et européennes auront lieu les 19 et 20 octobre au Centre de conférences ministériel de la Convention (27 rue de la Convention, 75015 Paris).
Cet événement a pour objectif de procéder à un bilan de la politique publique française menée dans ce domaine par le réseau culturel et de coopération et les partenaires français et étrangers à la lumière des nouveaux enjeux internationaux, d'en actualiser la stratégie.

Pour y participer, contacter : Pierre Montaigne et Caroline Gueny de la Sous-direction de la diversité linguistique et du français.

Formation et professionnalisation des enseignants de langues. Évolution des contextes, des besoins et des dispositifs
Ce colloque international organisé par le DILTEC de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 et qui se tiendra les 3 et 4 novembre 2011 au Centre international d'études pédagogiques (CIEP) portera sur la diversification des contextes et des publics dans une éducation au(x) plurilinguismes(s) et de la mise en place de nouveaux cursus universitaires. Il s'organisera autour de trois axes de réflexion :
- Les disciplines associées à la didactique des langues (DLE) ;
- Les compétences professionnelles requises pour pouvoir enseigner la (les) langue(s) et pour répondre à la diversification de l'activité professionnelle ;
- Le rôle de l'accompagnement et de l'évaluation en formation initiale.
Consulter le site de l'université Sorbonne nouvelle - Paris 3 pour plus d'informations.

Le jugement professionnel et la prise de décision dans les pratiques évaluatives
La 33e session d'étude de l'ADMEE (Association pour le développement des méthodologies d'évaluation en éducation) se déroulera à l'Hôtel Palace Royal de Québec les 17 et 18 novembre 2011.
Elle tentera de répondre aux questions suivantes : comment le jugement professionnel et la prise de décision s'articulent-ils dans les pratiques évaluatives ? Dans quelles conditions sont-ils appliqués ? Le CIEP qui participe à cet événement assurera la promotion du label Qualité français langue étrangère.

Pour plus d'informations, se reporter au site de l'ADMEE

Quality and trust: at the heart of what we do
Le 6ème forum européen d'assurance qualité dans l'enseignement supérieur co-organisé par l'ENQA (European Association for Quality Assurance in Higher Education), l'ESU (European Students' Union), l'EUA (European university association) et l'EURASHE (European Association of Institutions in Higher Education) aura lieu les 17, 18 et 19 novembre 2011 à Anvers, en Belgique. Le CIEP assurera à cette occasion la promotion du label Qualité français langue étrangère.
Consulter le programme en ligne.

La formation de formateurs et d'enseignants à l'ère du numérique : stratégies politiques et accompagnement pédagogique, du présentiel à l'enseignement à distance
Le 4ème colloque international du RIFEFF (Réseau international francophone des établissements de formation de formateurs) qui se déroulera les 18 et 19 novembre 2011 à Beyrouth au Liban aura pour objectifs de dégager et décrire des stratégies de mise en place et de développement de formation à distance et de favoriser la formation initiale et continue des enseignants et des formateurs via la formation à distance.

Pour en savoir plus, consulter le site du RIFEFF.

À la croisée des chemins entre innovation pédagogique et innovation technologique : où en est-on ?
La 6ème Rencontre FLE se déroulera les 18 et 19 novembre 2011 à Barcelone en Espagne. Elle proposera des conférences et des ateliers autour de deux phénomènes, le phénomène pédagogique d'une part avec le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), et le phénomène technologique d'autre part avec  les TICE.

Pour plus d'information, consulter le site de la Maison des langues.

ForLang : une approche européenne de la formation des enseignants de langues
Cette conférence annuelle destinée aux formateurs européens d'enseignants de langues aura lieu du 28 novembre au 2 décembre 2011 au Centre international d'études pédagogiques (CIEP).

Forlang 2011 suivra 4 grands axes définis selon les priorités actuelles en termes de formation enseignante :
- Les stratégies de motivation ;
- Les outils européens ;
- L'approche interculturelle ;
- Les projets et programmes européens intégrés au cours de langues.

Pour plus de détails sur cette conférence, visiter le site Forlang.

 
   

Contact : Katia Grau, chargée de programmes et animatrice du site www.labelqualitefle.org, grau@ciep.fr