n° 1 - juillet 2011  
logo_ciep    
 

 

> Actualités

Une lettre d’information pour suivre l’actualité du label
Votre centre est un des 85 centres labellisés Qualité français langue étrangère ou est inscrit au processus de labellisation. Cette lettre a pour objectif de vous informer sur le label et vous accompagner dans l’amélioration de vos pratiques professionnelles. Tous les quatre mois, vous y trouverez des actualités, une interview, un point sur un indicateur du référentiel, une fiche pratique sur les procédures et un agenda.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en contactant Katia Grau : grau@ciep.fr

Une nouvelle procédure pour le traitement des réclamations 
Une nouvelle procédure concernant la gestion des réclamations a été validée par la commission interministérielle de labellisation le 2 mai dernier. Elle est consultable en ligne dans la rubrique "Les démarches".

Le site www.qualitefle.fr fait peau neuve
Dans le souci de toujours mieux promouvoir les centres labellisés, le groupe de travail associant les groupements professionnels (ADCUEFE Campus FLE, Groupement FLE, SOUFFLE, UNOSEL), l'Alliance française et le CIEP ont  décidé de changements pour le site www.qualitefle.fr. Dès le 1er juillet 2011, le site affichera un nouveau nom : Apprendre le français en France. Tous les centres labellisés Qualité français langue étrangère. L'essentiel des modifications apportées concerneront le référencement, la navigation et la charte graphique.

 

Les conclusions de la dernière commission interministérielle 
La commission interministérielle de labellisation s'est réunie le 2 mai dernier.
Elle a porté sur les points suivants :
• Examen du dossier des centres audités de janvier à avril 2011
• Demandes de report d'audit
• Actualisation de la liste des centres inscrits au processus de labellisation
• Amélioration du dispositif de labellisation
Le relevé de conclusions (pdf - 257 Ko) est en ligne.

Une liste de discussion pour les auditeurs
Une liste de discussion est créée à l’intention des auditeurs afin d’animer l’espace qui leur est réservé. Celle-ci doit permettre d’engager des échanges sur la préparation des audits et sur les difficultés rencontrées lors des missions.

Un nouvel outil en préparation pour mieux communiquer
Une réflexion pour améliorer la lisibilité et la diffusion du répertoire des centres labellisés est actuellement menée au CIEP en collaboration avec les représentants des groupements professionnels. Cette nouvelle brochure qui verra le jour en 2013 s’adressera en premier lieu au grand public. D’un format allégé et ergonomique, elle sera disponible en plusieurs langues et pourra également être téléchargée sur le site www.qualitefle.fr.

     
> Focus sur le référentiel
Indicateur E4 : Gestion des ressources humaines
   

Il existe une procédure de remplacement des enseignants absents.

Une annulation est toujours fort mal ressentie par le client, qui a, à juste titre, le sentiment que le service qu’il a acheté n’est pas fourni. L’annulation d’un cours est donc à proscrire. Le rattrapage du cours, en cas d’absence, n’est guère plus recommandable : on est souvent amené à placer le cours de rattrapage à une heure peu pratique, parfois au prix d’un allongement excessif de l’horaire quotidien des étudiants.
La bonne solution est donc de remplacer le professeur absent, sans changer l’horaire du cours. Ceci implique qu’il existe une procédure pour identifier le professeur pouvant assurer un remplacement, non seulement si l’absence est annoncée, mais aussi si elle est imprévue. Cela implique aussi des outils (cahier de classe ou autre moyen de suivi) qui permettent au remplaçant d’assurer une véritable continuité de l’enseignement. Plus la cohérence pédagogique à l’intérieur de l’équipe enseignante est forte, plus les remplacements seront faciles : les enseignants qui travaillent ensemble, et mutualisent leurs outils peuvent mutuellement se remplacer alors que ceux qui travaillent isolément ignorent les démarches pédagogiques de leurs collègues.
Ainsi, l’existence d’un dispositif efficace, formalisé et connu de tous, pour assurer les remplacements est essentielle pour la qualité de la prestation attendue par les clients et c’est aussi un bon moyen de favoriser les échanges dans l’équipe pédagogique.
Pour toutes ces raisons, la commission interministérielle de labellisation a décidé de classer comme « critique » l’indicateur E4.
Nous vous invitons à découvrir un questionnaire-guide pour faire le point sur la procédure de remplacement des enseignants absents ».

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 


> Témoignage

10 questions à un directeur de centre


M. Cappadoro, vous êtes co-directeur du Centre méditerranéen d’études françaises (CMEF).
Votre centre a obtenu le label Qualité français langue étrangère en 2008. Merci d'avoir bien voulu répondre à nos questions.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre centre ?
Le CMEF existe depuis 1952. Jean Moreau, son fondateur, déjà actif à Paris et en Val de Loire en matière d’accueil d’étudiants internationaux, cherchait une région au climat plus clément : il choisit Cap d’Ail, aux portes de la Principauté de Monaco. De 1957 à 1962, le poète Jean Cocteau honora le centre de son amitié, décorant un merveilleux théâtre à l’antique.
Nous sommes installés dans un parc fleuri de 3 hectares, petit campus de 170 lits ouvert sur la Méditerranée. Depuis l’origine, notre centre a accueilli plus de 240 000 étudiants du monde entier. Nous continuons aujourd’hui à en recevoir plus de 3000 par an, d’une cinquantaine de nationalités.
Ces dernières années notre école s’est entièrement spécialisée dans l’accueil et l’enseignement de collégiens et de lycéens. Notre équipe pédagogique, qui varie entre 5 et 12  professeurs, agit dans le cadre de deux programmes formulés en tout compris :

- les séjours linguistiques pour groupes accompagnés : intensifs, d’une à deux semaines, ces séjours se veulent complémentaires de l’enseignement annuel des professeurs de français qui viennent avec leurs élèves, notamment au niveau de la pratique orale ;

- le programme junior d’été 13/17 ans : pour des adolescents individuels venant de tous pays profiter de la langue française, de la rencontre internationale et de la Côte d’Azur.

Comment avez-vous pris connaissance de l’existence de ce label ?
Me tenant régulièrement informé de l’actualité institutionnelle du FLE, j’ai pris connaissance du projet de labellisation des centres FLE dès 2005, confirmé par un courrier du 28 août 2006 émanant du ministère l’Éducation nationale.

Qu’est-ce qui vous a décidé à candidater ?
La volonté de valider officiellement une qualité d’accueil et d’enseignement perçue et témoignée par nos participants, et de permettre au personnel de notre centre, chacun à son poste, d’inscrire son action dans un processus opérationnel mieux codifié, donc rationnalisé.

Comment s’est déroulée la mission d’audit ?
Les échanges préparatoires nous ont permis de démystifier la mission et de la préparer au niveau factuel. Les trois jours d’audit se sont révélés vraiment nécessaires pour que les auditeurs perçoivent la spécificité de notre enseignement et notre manière d’assurer la cohérence pédagogique de nos courts séjours linguistiques.

L’alternance de l’étude des dossiers, des observations et des temps d’échanges informels ont facilité  l’évaluation d’ensemble – comme de détail – des éléments qui composent notre offre.

Vous êtes-vous senti accompagné tout au long du processus de labellisation ?
Oui. L’écoute et le conseil préalables par le CIEP dès notre entrée dans le processus de labellisation ont été appréciables, que ce soit pour la constitution du dossier comme pour les éclairages nécessaires à la bonne compréhension de certains items.

Avez-vous jugé utile de diffuser le rapport d’audit à vos collaborateurs ?
Bien sûr. Par souci de transparence et pour que tous aient conscience de la perception de nos forces et de nos limites par un regard professionnel extérieur.

Quels ont été les effets de la labellisation au sein de votre établissement ?
Une fois passé le « stress » tout relatif de l’audit, les bonnes choses restent : cohésion des équipes renforcée par le travail collectif de préparation des dossiers, méthodologie générale des procédures d’accueil et d’enseignement bonifiée et formalisée, focalisation sur les points à améliorer de façon à hausser encore la qualité d’ensemble de l’école.

Ce label a-t-il changé les relations de votre centre avec ses partenaires ?
Avec les partenaires les plus au fait de la notion d’assurance qualité et ceux qui connaissent le label, elles ont bien sûr été confortées. Mais il mériterait une meilleure visibilité auprès des prescripteurs étrangers de séjours linguistiques en France.

Avez-vous perçu d’autres effets positifs de la labellisation ? Si oui, lesquels ?
Il est un peu difficile de mesurer précisément l’impact du label sur nos prospects et nos participants. Mais d’une part, le réseau français à l’étranger porte une attention particulière à la mention Qualité français langue étrangère et d’autre part, la résonance positive d’un label d’État, chez nos établissements et familles partenaires, ne fait pas de doute.

Quels conseils/recommandations adresseriez-vous aux centres de FLE qui n’ont pas encore fait de démarche pour l’obtention du label ?
Je leur conseillerais de franchir le pas en se donnant les moyens d’une bonne préparation, conséquente il est vrai, mais qui permet une remise à plat et un réagencement des forces vives de chaque école. Et de façon salvatrice il me semble, d’appuyer un peu où ça fait mal…sur les points à améliorer, afin de rester dans le peloton de tête des écoles !
> Le point sur...

Recrutement et formation des auditeurs
Le recrutement des auditeurs est un processus majeur du dispositif de labellisation qui conditionne directement la qualité des autres processus. Il garantit la fiabilité du dispositif et la confiance du processus d’audit des centres.
Comment se fait la sélection des auditeurs ?
Comment sont formés les auditeurs ?
Pour en savoir plus, télécharger la fiche pratique (pdf - 744 Ko).

> Agenda

Les outils du web 2.0 pour l'apprentissage des langues
L'association Cyber-Langues organise un colloque annuel sur le thème Echanges, réseaux sociaux et ressources numériques. Ce colloque destiné aux enseignants utilisant les technologies de l'information et de la communication dans le cadre de l'enseignement - apprentissage des langues se tiendra du 23 au 25 août 2011 à Marly-le-Roi.
Plus d'informations sur le site Cyber-Langues.

Vers l'éducation plurilingue en Europe avec le français - De la diversité à la synergie
Le 2ème congrès européen de la Fédération internationale des professeurs de français aura lieu à Prague (République tchèque) du 8 au 10 Septembre 2011. Ce congrès souhaite apporter un éclairage professionnel et associatif sur le devenir du français dans le contexte d'une Europe multilingue et multiculturelle dans le but de perfectionner l'enseignement et l'apprentissage du français à tous les niveaux, de susciter et de motiver de nouvelles générations de citoyens européens plurilingues, francophones et francophiles.
Plus d'informations sur le site de la FIPF.

Les États généraux de la promotion du français dans le monde
Les "États Généraux de la promotion du français dans le monde" organisés par le Ministère des Affaires étrangères et européennes et initialement prévus les 16 et 17 juin sont reportés, pour des raisons de calendrier aux 20 et 21 octobre. Cet événement a pour objectif de procéder à un bilan de la politique publique française menée dans ce domaine par le réseau culturel et de coopération et les partenaires français et étrangers, et d'analyser les priorités actuelles et futures. Pour tous renseignements complémentaires : etatsgenerauxfrancais.dgm-cfr-f@diplomatie.gouv.fr

 
   

Contact : Katia Grau, chargée de programmes et animatrice du site www.labelqualitefle.org, grau@ciep.fr