n° 5 - hiver 2013  
logo_ciep    
 

 

> Actualités
Conseil d'orientation
Le conseil d'orientation s’est réuni le 19 novembre 2012. L’ordre du jour était le suivant :
  • Présentation des nouveaux membres du conseil d'orientation ;
  • Examen de la nouvelle version du référentiel ;
  • Dispositif de communication sur le label ;
  • Budget prévisionnel 2013.

Le relevé de conclusions est en ligne.

Commission interministérielle de labellisation 
La commission interministérielle de labellisation s'est réunie le 22 novembre dernier.
Ses travaux ont porté sur les points suivants :

  • Examen des dossiers des centres audités depuis juillet 2012 ;
  • Calendrier prévisionnel des audits 2013 ;
  • Traitement des réclamations par les usagers des centres ;
  • Présentation de la nouvelle version du référentiel ;
  • Évolution du dispositif de la communication.

Le relevé de conclusions est en ligne.

Référentiel du label Qualité français langue étrangère
Les conseil d’orientation et commission interministérielle ont validé la nouvelle version du référentiel, élaborée en concertation avec les groupements professionnels. Elle entrera en vigueur le 15 mai 2013.

  Équipe du label Qualité français langue étrangère
Mme Caroline Mouton Muniz succède, au département langue française du CIEP, à M. Jean-Yves Gillon, promu responsable de l’unité ressources et séminaires.

Mme Mouton Muniz a occupé les fonctions de responsable du département de français langue étrangère de l’EPF, école d’ingénieurs généraliste et de l’ESTP, École supérieure des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie. Elle est associée au projet de labellisation des centres de langue depuis de nombreuses années et a exercé au sein du dispositif les fonctions d’auditeur senior.

Mme Amélie Piron est chargée de préparer les nouveaux outils de communication du label, brochure et site internet.

Partenariats
Pour la première fois, le CIEP a participé aux rencontres CampusFrance 2012 pour présenter le label Qualité français langue étrangère. Ces rencontres se sont déroulées du 26 au 28 novembre 2012 à la Cité internationale universitaire de Paris. CampusFrance est membre du conseil d'orientation du label depuis le 20 septembre 2012 (date de parution du BO n°34, du 20 septembre 2012).

Le Groupement FLE a présenté le label Qualité français langue étrangère aux journées ICEF de Berlin.

A cette occasion, la plaquette décrivant le label a été traduite en anglais. Elle est disponible en ligne au format pdf et en version papier sur simple demande.

> Témoignage


M. Alain Koenig, directeur du Centre universitaire d’enseignement du français aux étudiants étrangers (CUEFEE) - Université de Tours François-Rabelais.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre centre ?
Le CUEFEE a été créé à la fin des années 1990 avec l’accueil des tout premiers groupes d’étudiants internationaux à l’université François Rabelais de Tours. L’activité s’est ensuite développée peu à peu avec l’arrivée croissante des étudiants Erasmus et d’échanges ; des titulaires de l’éducation nationale ont été recrutés et des liens de plus en plus étroits se sont tissés avec le département de sociolinguistique et didactique des langues de l’université. Le centre dépendait alors de l’UFR lettres et langues avant de devenir un service commun. Aujourd’hui, le CUEFEE est rattaché à la direction des relations internationales de l’université et accueille chaque année environ 180 étudiants internationaux et 250 étudiants d’échanges. Nous sommes membre de l’ADCUEFE et proposons à nos étudiants internationaux des formations semestrielles de préparation au DUEF (Diplôme universitaire d’études françaises) de niveau A2 à C1. Nous accueillons principalement des étudiants ayant un projet de poursuite d’études en France et développons des parcours spécifiques de préparation à l’insertion universitaire.

L’université de Tours a été auditée une première fois en 2007 et une deuxième fois en 2011. La comparaison des deux audits montre une forte amélioration des prestations dans les cinq domaines (Formations, enseignement – Enseignants – Accueil, accompagnement – Locaux, sécurité, équipement – Gestion). Pouvez-vous décrire les processus de démarche qualité qui ont conduit à ce résultat ? En quoi la perspective et les outils de la labellisation ont-ils été des soutiens à cette démarche qualité ?
Lors du premier audit de labellisation en 2007, le centre traversait une importante crise de confiance et souffrait de sérieuses difficultés financières à tel point que sa survie même au sein de l’université était menacée. A l’époque, la directrice qui venait d’être mandatée, avait décidé d’engager immédiatement le CUEFEE dans le tout nouveau processus de labellisation. L’enjeu était de taille puisqu’il s’agissait d’utiliser les outils de la labellisation pour redresser le centre mais surtout pour regagner la confiance des instances de décision de l’université.
L’auto-évaluation a permis, domaine par domaine et item par item, d’identifier les insuffisances mais aussi les améliorations immédiatement possibles en sachant que les marges de manœuvre (financières surtout) étaient étroites. Ce travail d’auto-évaluation a notamment débouché sur une refonte totale de l’offre de formation. Le centre a finalement été labellisé de justesse avec une étoile dans chacun des 5 domaines.
Cette première labellisation a permis au CUEFEE de voir s’éloigner les menaces qui pesaient sur lui mais aussi de regagner la confiance de l’université et d’obtenir du soutien pour son redressement. C’est en septembre 2008 que j’ai rejoint le centre pour en assurer la responsabilité pédagogique avant d’en prendre la direction deux ans plus tard. J’ai poursuivi le travail engagé en m’appuyant sur ce premier audit et le regain de confiance au sein de l’université. Nous avons ainsi pu avancer dans chacun des cinq domaines et en particulier sur les critères qui demandent un travail en profondeur et des moyens financiers plus importants, comme l’amélioration des locaux et de l’équipement mais aussi les conditions de travail des enseignants.

Le second audit qui date d’octobre 2011 a permis de mesurer l’ampleur du travail réalisé dans ces différents domaines. Nous avons été très heureux de constater que cet investissement a largement porté ses fruits puisque nous avons obtenu trois étoiles dans 2 des 5 domaines (formation et enseignants) et 2 étoiles dans les trois autres (accueil, locaux et gestion).

A l’issue de ce deuxième audit, quels sont les axes de travail que vous privilégierez dans les années à venir ?
L’audit de 2011 nous sert aujourd’hui à définir les chantiers à mener. Nous avons atteint un niveau satisfaisant dans la qualité de nos formations même si certaines améliorations sont encore à l’étude et notamment l’offre d’accompagnement à l’insertion universitaire qui continue à se structurer. Du point de vue des personnels, les conditions de travail et de carrière de nos enseignants non titulaires se sont beaucoup améliorées avec le recrutement récent de nouveaux collègues permanents en CDI et une définition plus précise des missions et conditions de travail. Cependant, la politique de formation continue des personnels enseignants est encore à définir.   
Parmi les gros chantiers à mener il y a notamment l’amélioration de notre communication et le développement de partenariats internationaux, des conditions d’accueil et d’accompagnement des étudiants (en proposant par exemple une aide à l’hébergement plus efficace) et de nos locaux avec un déménagement probable à moyen terme.

Comment utilisez-vous le label pour communiquer sur la qualité de vos prestations, notamment avec vos partenaires ? La labellisation a-t-elle renforcé votre visibilité et vos partenariats ?
La communication vers l’extérieur est à l’heure actuelle l’un de nos points faibles et fait partie des chantiers à mener. Notre activité se développe principalement grâce au bouche à oreille et à l’amélioration de la qualité de nos formations mais je crois que la labellisation n’y est pas pour grand-chose. Par contre le label Qualité français langue étrangère nous a permis de regagner la confiance des filières et des instances de décision et de renforcer notre visibilité en interne. Ainsi, des parcours spécifiques de préparation à l’insertion universitaire voient le jour avec certains départements. Par ailleurs, nous sommes depuis peu rattachés à la direction des relations internationales et de nouvelles missions d’accueil et d’accompagnement des étudiants internationaux hors échanges nous sont confiées. 

Selon vous, quelles améliorations pourraient être apportées au référentiel ou aux procédures pour renforcer l’utilité et la fiabilité du label ?
La principale demande d’amélioration de la part du CUEFEE et d’autres centres universitaires concerne la révision de certains indicateurs qui ne prennent pas suffisamment en compte la spécificité de nos centres. Une autre critique vise l’absence de consultation des utilisateurs du label. Ces points ont été discutés au sein de l’ADCUEFE qui a relayé les demandes de ses adhérents. Un comité de suivi associant le CIEP et les représentants des groupements professionnels et du réseau des Alliances françaises a depuis été mis en place. Nous attendons le résultat du travail de révision des indicateurs et d’amélioration du référentiel qui est actuellement en cours.

Quelles recommandations feriez-vous aux centres de FLE intéressés par le label Qualité français langue étrangère ?
Je dirais que le label Qualité français langue étrangère n’est pas seulement un outil de promotion des centres à destination des partenaires extérieurs mais aussi, comme le montre l’exemple du CUEFEE, un excellent moyen d’améliorer la visibilité en interne. Ceci est particulièrement important pour les centres universitaires dont certains souffrent parfois d’un manque de reconnaissance ou de soutien au sein des universités qui les accueillent. Le label Qualité français langue étrangère peut alors véritablement les aider à redevenir un acteur clé de la politique internationale de leur établissement.  
Pour nous, ce label s’est aussi révélé un excellent outil de gestion et de pilotage que je recommande particulièrement à tout centre désireux d’identifier ses atouts et ses faiblesses et de s’inscrire dans un vrai processus de démarche qualité.

> Agenda

Séminaire : « L’Assurance qualité dans l’enseignement du français »  au CIEP les 18 et 19 mars 2013
Le séminaire élucidera les concepts et méthodes de la démarche qualité appliquée à l’enseignement des langues et  favorisera les échanges sur les questions concrètes  auxquelles sont confrontées les directeurs de centre de FLE et leurs collaborateurs. Des conférences alterneront avec les interventions d’acteurs de terrain qui exposeront leur expérience, afin d’amorcer les débats qui porteront notamment sur la diversité des normes et certifications, sur la pratique de la démarche qualité, sur l’audit, sur les attentes des centres. Le programme et les conditions d’inscription seront annoncés prochainement sur les sites www.ciep.fr et www.labelqualitefle.org.

Salon Expolangues - Paris du 6 au 9 février 2013, à Paris
La thématique du salon sera cette année : le numérique au service des langues. Le CIEP y présentera le label et les centres labellisés Qualité français langue étrangère.

L'actualité du Groupement FLE

• 25 et 26 janvier 2013 : journées professionnelles du Groupement FLE (CAREL de Royan), avec pour thème la promotion du Groupement et des centres.

• 1er mars 2013 : participation au congrès national de la Fédération des professeurs en Allemagne (Bochum).

• 18 et 19 mars 2013 : participation au séminaire « L’assurance qualité dans l'enseignement du français » du CIEP.

www.groupement-fle.fr/

Du nouveau à l’ADCUEFE
Après deux ans d’un grand chantier didactique, l’ADCUEFE vient d’achever la mise en place de ses nouveaux diplômes : les Diplômes universitaires d’études de français (DUEF).
Plus d’informations sur ces diplômes : www.campus-fle.fr

L’UNOSEL : 2012 a été une année de grands changements
Un travail de refondation, qui a duré trois ans, a permis de restructurer l’association, de perfectionner le référentiel des audits du label UNOSEL et de faire évoluer les pratiques du secteur des séjours linguistiques et éducatifs.
La refondation a permis la création d’un nouveau logo et d’un nouveau site internet de l’UNOSEL.
Par ailleurs, cet été, après plus de dix ans de travail passionné à l’UNOSEL, Mme Sylviane Halphen a fait valoir ses droits à la retraite. Mme Kseniya Yasinska lui a succédé dans ses fonctions de déléguée générale de l’UNOSEL.
www.unosel.org

Atout France, l’agence de développement touristique de la France
Atout France est chargé d’assurer le développement de l’industrie touristique, premier secteur économique français. Atout France est membre du conseil d’orientation du label Qualité français langue étrangère depuis le 20 septembre 2012 (date de parution du BO n°34, du 20 septembre 2012).
Atout France développe ses missions à l’international grâce à un réseau de 36 bureaux répartis dans 32 pays.
Plus d’informations sur ces missions : www.atout-france.fr  ou www.rendezvousenfrance.com

 
   

Contact : Amélie Piron - Caroline Mouton Muniz - www.labelqualitefle.org / www.qualitefle.fr