L'élève, futur citoyen n° 44, avril 2007

n° 44, avril 2007

Couverture RIES n° 44L'élève, futur citoyen

Actualité internationale

 

  • Note de lecture
    Pierre-Louis Gauthier, Inspecteur d'académie (H).
    Les contenus de l'enseignement secondaire dans le monde : états des lieux et choix stratégiques, Roger-François Gauthier, UNESCO, 2006

Dossier

L'élève, futur citoyen
Coordonné par Maroussia Raveaud
Maître de conférences à l'Université du Maine et chercheur associé à l'Observatoire sociologique du changement, CNRS/Institut d'études politiques de Paris, France.

Introduction [pdf - 366 Ko]
Maroussia Raveaud

L'éducation à la citoyenneté dans ses contradictions
François Audigier : Professeur en didactique des sciences sociales, Université de Genève, Suisse.
L'éducation à la citoyenneté est parcourue de tensions et de contradictions, depuis sa conception à sa mise en oeuvre. Le concept de citoyenneté lui-même met en tension une dimension politique, une dimension affective et une dimension juridique. La réalisation de l'éducation à la citoyenneté à l'École soulève plusieurs difficultés. Tantôt discipline, tantôt abordée par des approches poly-disciplinaires, elle fait entrer en jeu aussi bien des connaissances et savoirs que des valeurs ou encore des comportements. Ses finalités sont ambitieuses et les injonctions qui lui sont faites souvent contradictoires. En pratique, la priorité accordée au "vivre ensemble " conduit à laisser de côté une initiation plus systématique à l'univers juridique et politique. Il convient aujourd'hui de veiller à la non contradiction des valeurs, tant au sein de l'École qu'entre l'École et la société.

Un changement de culture politique
L'éducation à la citoyenneté en Angleterre

David Kerr : Head of Business Development, Research, Evaluation and Information Department, Birkbeck College, Fondation nationale pour la recherche éducative (NFER), Angleterre.
L'éducation à la citoyenneté est au cœur d'une révision politique importante menée en Angleterre depuis 1997. Il fut décidé d'en faire une nouvelle matière scolaire, obligatoire pour tous les adolescents âgés de onze à seize ans, et d'établir un programme d'éducation à la citoyenneté pour les jeunes âgés de seize à dix-neuf ans. Cet article se consacre dans un premier temps au processus politique relatif à l'éducation à la citoyenneté en Angleterre. Il examine ensuite les leçons que l'on peut tirer de la recherche et de l'évaluation relatives à l'évolution de l'initiative d'éducation à la citoyenneté, en insistant particulièrement sur les pratiques et leur évolution dans les établissements scolaires primaires et secondaires. Il conclut en disant que les leçons tirées de ces modèles en Angleterre ont des implications partout où se développe l'éducation à la citoyenneté.

Entre rhétorique et pratiques
L'éducation à la citoyenneté en Espagne

J. Ramón Jiménez Vicioso : Professeur, Université de Huelva, Espagne.
J. Carlos González Faraco : Professeur, Université de Huelva, Espagne.
Malgré des convergences et des objectifs partagés, l'éducation à la citoyenneté est comprise de façon différente en Europe selon la tradition éducative et le contexte sociopolitique de chaque pays. Cet article décrit et analyse le débat et les conflits actuels en Espagne sur cette question. C'est un débat de fond qui dépasse largement la question des programmes et le seul domaine scolaire. Les discours officiels, les instructions officielles et les recommandations pédagogiques insistent sur l'urgence d'une éducation qui prépare l'élève comme futur citoyen d'une société toujours plus mondialisée, complexe et multiculturelle, dans laquelle certains perçoivent des risques pour la démocratie, la cohésion sociale et la vie en commun. La question est de savoir si ce discours, omniprésent, a déjà sa place dans les salles de classe, s'il est en train de modifier, même a minima, la culture scolaire ou si, au contraire, il ne s'agit que d'une proposition rhétorique promise à peu d'avenir.

Champ de bataille ou terrain de rencontre?
L'éducation à la citoyenneté au Danemark

Niels Kryger : Professeur associé, Department of Educational Anthropology, The Danish University of Education, Danemark.
Birte Ravn : Senior Research Fellow, Department of Educational Anthropology, The Danish University of Education, Danemark.
Au Danemark, une tradition ancienne considère que la citoyenneté et son apprentissage font partie intégrante de la Folkeskole danoise (école primaire et collège) non comme matière spéciale du programme mais comme aspect de la vie et de l'apprentissage à l'école et hors de l'école. Toutefois, au cours des dernières années et suivant en cela une tendance internationale, l'idée d'une "éducation à la citoyenneté" est devenue très présente dans les débats et la politique éducative au Danemark. Mais même si l'éducation à la citoyenneté semble devenir un élément incontournable, ce que les notions de citoyenneté et d'éducation à la citoyenneté recouvrent demeure matière à discussion. Cet article vise à analyser et à examiner le contexte et la situation actuels au Danemark, en identifiant les tendances et les terrains d'affrontements potentiels dans lesquels des intervenants d'horizons divers tentent de peser sur le concept et sur la mise en pratique de l'éducation à la citoyenneté. Il évoque également l'impact de la "guerre culturelle " déclarée par le gouvernement actuel afin de renforcer la culture et les valeurs nationales.

Citoyenneté et éducation
Une perspective sud-africaine

Salim Vally : Professeur, département des politiques éducatives, Université du Witwatersrand, Afrique du Sud.
Cet article tente de comprendre la citoyenneté à la lumière de la pauvreté et des inégalités dans l'Afrique du Sud d'après l'apartheid. Il souligne le hiatus entre la noblesse des déclarations officielles et la réalité. Il examine les politiques éducatives, la législation et les programmes scolaires structurés par les idéaux des droits de l'homme, la justice sociale et le discours démocratique citoyen et les confronte à leur réalisation concrète dans un contexte néolibéral de mondialisation. Il affirme enfin l'importance d'établir un lien, dans tout discours sur la citoyenneté, entre les droits civiques, politiques et socioéconomiques.

Justice et équité à l'école
Ce qu'en disent les élèves dans les études internationales

Stephen Gorard : Professeur, Department of Educational Studies, University of York, Angleterre.
L'article rend compte d'une étude menée dans cinq pays de l'Union européenne auprès de six mille élèves âgés de quinze ans. L'étude s'intéressait aux opinions des élèves concernant la justice à l'école et au dehors. L'auteur souligne que la façon dont les systèmes de justice et d'équité fonctionnent au sein même des établissements scolaires influe sur les élèves et sur leur perception de l'éducation qu'ils reçoivent.

Les conseils d'enfants en Suisse
Discours, intentions et pratiques

Philippe Haeberli : Assistant, Université de Genève, Suisse.
La formation du citoyen est prise en charge, en Suisse, par trois disciplines : l'histoire, la géographie et l'éducation à la citoyenneté. Ce texte présente les spécificités de cette formation dans le cas genevois, puis s'intéresse au conseil de classe ou conseil d'élèves.
Ce dispositif de participation des élèves à la vie scolaire est étudié du point de vue des objectifs qui lui sont assignés par les enseignants, puis son fonctionnement est évoqué par le cas de deux objets qui y sont régulièrement traités : le prise de parole et la résolution de conflits. L'article analyse en particulier le recours au consensus et à l'effort, caractéristique d'une tendance à privilégier le "vivre ensemble " au détriment de la dimension politique.

Apprentissage de l'universalisme citoyen en France
Premiers résultats d'une enquête à l'école primaire

Géraldine Bozec : Assistante de recherche, Centre de recherches politiques (Cévipof) de l'Institut d'études politiques de Paris, France.
Sophie Duchesne : Chargée de recherche CNRS au Centre de recherches politiques de Sciences-Po (Cévipof), France.
Cet article rend compte des premiers résultats d'une enquête sur l'éducation civique en France aujourd'hui à l'école primaire. Il vise à faire le point sur les contenus actuels de cet enseignement, à travers les programmes d'abord, mais aussi et surtout à travers la façon dont les instituteurs les interprètent et les mettent en pratique. Il montre que si la dimension individualiste de la citoyenneté se perpétue, voire se renforce aujourd'hui, la solidarité et le lien entre co-citoyens qui venaient la contrebalancer, autrefois portés par l'attachement à la nation, peinent à trouver de nouveaux fondements.

Entre espoir et désespoir
L'enseignement de la citoyenneté dans les écoles indiennes

D. S. Muley : Professeur (H), National Council of Educational Research & Training, New Delhi, consultant au Council of Boards of School Education in India (COBSE), New Delhi, Inde.
Cet article porte sur un pays dont la taille et la diversité interdisent toute généralisation simplificatrice. L'éducation à la citoyenneté repose sur la Constitution indienne et doit promouvoir les valeurs fondamentales de démocratie, de laïcité, d'égalité des sexes et d'abolition des barrières sociales. Ces contenus normatifs trouvent difficilement leur place dans un système éducatif qui repose sur l'évaluation et les examens, dans une société qui n'a pas évolué aussi vite que les principes constitutionnels. Cependant, des témoignages de conscience civique chez des élèves permettent de rester optimiste.

Références bibliographiques [pdf - 722 Ko]
Sophie Condat
Centre de ressources documentaires du CIEP

Repères

Argentine : une nouvelle loi nationale sur l'éducation
Mariano Palamidessi
Professeur, Escuela de Educación de la Universidad de San Andrés, Argentine.

Abstracts

Resumenes