Des langues vivantes à l'école, n° 9 (enfrancés)

Zone géographique  : 

n° 9, mars 1996

Des langues vivantes à l'école

 

Références bibliographiques

 

Coordonnateur du dossier :
Roger Godard, Chargé d'études, CIEP, Sèvres, France.
Introduction

Pierre-Louis Gauthier, Inspecteur pédagogique régional, Inspecteur d'académie, France.
Perspectives, mythes et réalités en France
Une présentation des différentes initiatives françaises conduit l'auteur à s'interroger sur les conditions de réussite d'un apprentissage des langues étrangères à l'école élémentaire et sur la mise en place d'un dispositif performant de formation initiale des enseignants dans les IUFM.

Je Peter Satchwell, Professeur Docteur, University of Sussex, Brighton, Grande-Bretagne.
Une carrière mouvementée au Royaume-Uni
Après un bref historique sur l'apprentissage précoce des langues dans les écoles primaires britanniques, une réflexion est menée sur les objectifs que cet enseignement doit atteindre aujourd'hui, malgré des diffficultés réelles concernant la qualification des enseignants, la langue à enseigner et la didactique à employer.

Edeltraud Meyer, Professeur Docteur, Présidente de l'Association " Kinder lernen europäische Sprachen ", francfort-sur-le-Main, Allemagne.
Tour d'horizon en Allemagne
L'examen, pour plusieurs Lander, des modalités, des caractéristiques spécifiques et des traits communs de l'introduction d'un enseignement d'initiation aux langues étrangères dans les écoles élémentaires, souligne les efforts accomplis et le consensus sur les principes de son développement.

Thérèse Mercader, Conseillère pédagogique de français pour l'état du Victoria, Australie.
Jean-Pierre Raveneau, Attaché linguistique au bureau de coopération linguistique et éducative (BCLE) de Melbourne, État du Victoria, Australie.
Une ambitieuse politique des langues, un exemple australien : l'État du Victoria
Dans la diversité linguistique et culturelle australienne, les logiques communautaires issues de l'immigration et l'environnement asiatique déterminent le choix des langues étrangères. L'État du Victoria introduit leur apprentissage obligatoire en cohérence avec le secondaire et recourt systématiquement à la télévision interactive.

Charles Berg, Professeur, Institut supérieur d'études et de recherches pédagogiques, Walferdange, Luxembourg.
Robert Thoss, Professeur, Institut supérieur d'études et de recherches pédagogiques, Walferdange, Luxembourg.
Une situation de multilinguisme, le cas du Luxembourg
Avec cinq langues en contact, les structures scolaires luxembourgeoises ont réussi à évoluer historiquement, même si on ne peut nier l'existence de dysfonctionnements au cours des premières années de l'école élémentaire et au niveau du passage vers le secondaire.

Jean Racine, Président de la Commission langues vivantes de la CDIP Nord-Ouest, canton de Soleure, Suisse.
Mise en œuvre d'une réforme en Suisse
Les recommandations de 1975 de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'Instruction publique (CDIP) concernant l'enseignement d'une langue 2 a permis une évolution très positive tant sur les contenus et sur les moyens didactiques de cet enseignement que sur le perfectionnement et les moyens pédagogiques utilisés. La Déclaration sur " la promotion de l'enseignement bilingue ", adoptée en 1995, conforte et encourage cette politique.

Diane Huot, Professeur, université Laval, Québec, Canada.
Langues secondes à l'école primaire au Québec
Le français et l'anglais sont enseignés comme langue 2 avec des régimes pédagogiques qui prévoient des programmes d'études et des temps d'enseignement très précis pour favoriser l'intégration, notamment des immigrants, et répondre au mieux à la situation linguistique du pays.

Francesca Bertè, Professeur à l'Istituto Regionale di Ricerca di Sperimentazione e di Aggiornamento Educativo (IRRSAE) Lombardia, Milan, Italie.
Expérimentations italiennes
L'enseignement des langues étrangères bénéficie de l'importante innovation apportée par la réforme concernant l'enseignement modulaire à l'école élémentaire. Pour l'enseignement précoce des langues, des cours de formation différenciés sont proposés aux enseignants, notamment dans le domaine de la linguistique, de la pédagogie et de l'interculturel.

Michèle Garabédian, Maitre de conférences au Centre de recherche et d'étude pour la diffusion du français (CRÉDIF), École normale supérieure Fontenay-Saint-Cloud, France.
Apprendre une langue quand on en parle déjà une
Apprendre une langue prend du temps et participe à la formation de la personne. Dès I'école primaire, il convient donc de répondre au besoin de communiquer, très important chez l'enfant, grâce à des enseignants généralistes capables de développer les fonctions communicative, imaginaire et ludique, dans une langue étrangère.

Marcel Duhamel, Directeur des écoles, ministère de l'Éducation nationale, Paris, France.
Le nouveau contrat pour l'école
Dans le cadre du Nouveau contrat pour l'école mis en place par le ministère de I'Éducation nationale en France, une mesure novatrice et ambitieuse renforce la politique d'enseignement des langues étrangères à l'école élémentaire, en développant une initiation dès le cours élémentaire, avec des enseignants désireux de participer à l'expérience.

Marie-Hélène Lemoine, Documentaliste, CIEP, Sèvres, France.


Commander ce numéro

S'abonner

Consulter le catalogue des numéros disponibles (pdf)

Consulter les sommaires et les résumés des numéros parus

Consulter l'index géographique des articles

Nous contacter : revue@ciep.fr