Rencontre franco-allemande de journalistes spécialisés en éducation Paris/Sèvres - Berlin/Genshagen, du 31 mai au 3 juin 2006

Paris/Sèvres - Berlin/Genshagen, du 31 mai au 3 juin 2006

Dans la continuité du premier Forum international presse éducation de mai 2005, une rencontre franco-allemande de journalistes en éducation s'est déroulée du 31 mai au 3 juin 2006 à Paris puis à Berlin ; elle a réuni 6 journalistes français et 5 journalistes allemands, tous spécialisés dans le domaine de l'éducation. Différents types de presse ont ainsi été représentés : une agence de presse spécialisée dans l'éducation et la formation (L'AEF), des quotidiens nationaux de référence (Les Echos, Le Figaro, la Frankfurter Rundschau, le Tagesspiegel et la Tageszeitung), la presse spécialisée (Phosphore, Le Monde de l'Education et La Lettre de l'Education), la presse magazine (Focus), la presse quotidienne régionale (Le Progrès , le Rheinischer Merkur et la Westdeutsche Allgemeine Zeitung) et l'audiovisuel (France info, RFI et Deutschlandradio).

A travers un programme composé d'ateliers, de visites d'études et de rencontres avec des experts et des politiques, deux grandes thématiques ont pu être abordées sous un angle bilatéral : la question de l'intégration et de l'égalité des chances (enseignement primaire et secondaire) et la thématique de la désaffection pour les études scientifiques et technologiques (enseignement supérieur).

Soutenu par la Fondation Robert Bosch et la Délégation à la communication du ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, ce séminaire a été porté par le Centre international d'études pédagogiques (CIEP) en partenariat avec la Fondation Stiftung Genshagen, l'Office allemand d'échanges universitaires (DAAD), l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) et l'Université franco-allemande qui ont largement contribué à l'élaboration des contenus intellectuels de la rencontre, mais aussi à son organisation logistique. Le CIEP s'est également appuyé sur le groupe de journalistes français à l'origine du premier Forum international presse éducation.

Le programme de ce séminaire de journalistes s'est articulé autour de 3 journées :

  • le mercredi 31 mai, un atelier professionnel a été organisé pour discuter de la place qu'occupe l'éducation dans les médias français et allemands. Animé par la directrice de la rédaction allemande de RFI, cette première activité a permis aux journalistes d'échanger sur leur pratique professionnelle et de mieux prendre en considération les spécificités de chacun des paysages médiatiques (notamment l'important décalage entre la centralisation des médias en France et l'implantation régionale des médias allemands). Une visite d'études a également été organisée à l'Ecole des Mines de Paris afin de tenter une comparaison entre les systèmes d'enseignement supérieur des deux pays. Enfin, un dîner débat a eu lieu au CIEP en présence de M. Olivier Audéoud, président de la commission des relations extérieures de la CPU, à qui les journalistes ont pu adresser leurs questions sur l'évolution des universités en Europe.

  • le jeudi 1er juin, la journée a été consacrée au débat sur l'intégration et l'égalité des chances à travers une visite au Lycée Robert-Doisneau de Corbeil-Essonnes, où les journalistes ont eu l'occasion d'échanger longuement avec l'équipe de direction à propos des mesures engagées dans l'établissement pour réduire l'échec scolaire et favoriser l'intégration des élèves. Un atelier de réflexion autour de cette thématique et de la mise en place des réseaux " ambition réussite " a également eu lieu en présence d'experts français et allemands.

    Le groupe de journalistes s'est ensuite envolé pour la partie allemande de la rencontre à Genshagen (Brandebourg), où il a été accueilli pendant 2 jours.

  • le vendredi 2 juin, le groupe s'est rendu dans une école primaire du quartier de Berlin-Neukölln (Regenbogengrundschule) où les participants ont pu observer les innovations pédagogiques proposées dans l'établissement pour répondre aux forts problèmes d'intégration existant dans le quartier. La seconde partie de la journée s'est déroulée à la Technische Fachhochschule de Berlin (université des sciences appliquées), où la question de la désaffection pour les études scientifiques et technologiques a été abordée, notamment grâce à la présence d'experts des deux pays dans un atelier et à travers la présentation de projets de tutorat. La journée s'est achevée par un dîner-débat présidé par Mme Johanna Wanka, ministre des sciences, de la recherche et de la culture du Land de Brandebourg et anciennement présidente de la Kultusministerkonferenz (KMK).