Réseau Européen des Associations de Langues (REAL)

(octobre 2006 - décembre 2007)

Logo Commission européenne

REAL signifie Réseau Européen des Associations de professeurs de Langues.
L'objectif du projet est d'étudier la faisabilité d'un réseau d'associations de professeurs de langues à travers l'Europe.

Pour en savoir plus sur le Réseau REAL depuis la fin du projet REAL1, merci de consulter notre nouveau site Internet : www.real-association.eu/fr ou de nous adresser un courriel à contact@real-association.eu

 

Partenaires


L'équipe REAL est composée des organismes et associations suivants :

 

Contexte

Le projet REAL rassemble des associations de professeurs de langues aux formes et aux dimensions très variées. Ce qui les réunit, c'est la volonté de promouvoir, sous le signe de la diversité linguistique, l'enseignement des langues et de soutenir les professeurs qui les enseignent.
REAL est né d'un constat très simple : d'une part, il existe, au sein de l'U.E., une distance entre les autorités éducatives et politiques européennes et les professeurs de langues vivantes. Or la Commission Européenne conduit une politique linguistique active, comme en témoigne la nomination récente d'un commissaire au multilinguisme. Ainsi, la Commission est très sensible à toutes les suggestions qui peuvent provenir des enseignants de terrain. Mais elle a besoin, pour des raisons évidentes d'efficacité, d'un interlocuteur clairement identifié.
D'autre part, les études récentes montrent que l'enseignement des langues vivantes évolue, en Europe, dans une direction commune mais avec une méthodologie très différente. Les associations auraient donc beaucoup à se dire et à apprendre les unes des autres en se retrouvant au sein d'une même structure.

 

Objectifs

L'équipe REAL souhaite parvenir à la création d'un réseau d'associations de professeurs de langues vivantes en Europe. Notre conviction est qu'un tel dispositif présenterait de nombreux avantages tant pour les autorités éducatives que pour les associations de professeurs de langues.
Á travers leurs adhérents et grâce à leurs activités, ces dernières sont en mesure de contacter rapidement et efficacement les enseignants de terrain. Elles détiennent donc un réel potentiel d'impact sur la qualité de l'enseignement des langues en Europe.

Principaux résultats attendus

Ce réseau doit permettre de :

  • Partager les bonnes pratiques d'enseignement des langues vivantes et débattre de nouvelles idées dans ce domaine au niveau européen ;
  • Mieux connaître le fonctionnement de chaque association et apprendre les uns des autres ;
  • Tenir les enseignants au courant des innovations pédagogiques et politiques, et de tout ce qui se passe en Europe pour l'enseignement des langues ;
  • Agir ensemble pour influer sur les politiques linguistiques au niveau national et européen ;
  • Promouvoir le plurilinguisme et soutenir la diversité culturelle ;
  • Etablir des contacts avec d'autres réseaux en Europe et hors d'Europe.

 

Activités

Enquête auprès des associations

Dans la première phase du projet, nous avons tenté d'identifier et de contacter le maximum d'associations d'enseignants de langues.
Une étude, produite à l'automne 2007, regroupera les diverses données recueillies par l'enquête et fournira des pistes pour un prolongement éventuel.

Séminaire

Les 17 et 18 septembre 2007 s'est tenu au CIEP un séminaire européen qui a conclu officiellement l'enquête. Il a rassemblé des représentants provenant de tous les pays concernés et a décidé de la poursuite du projet selon les propositions formulées par les participants.

Si vous n'avez jamais entendu parler de REAL, contactez-nous ! Rejoignez notre projet !

Pour vous y associer il suffit :

  • D'être une association de professeur de langues vivantes
  • D'être établi dans un des pays de l'U.E. ou de l'AELE (Islande, Norvège, Liechtenstein, Suisse)

 

Notre adresse :

contact@real-association.eu

Documents

logo
Ce projet est financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette communication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.