Maroc, République démocratique du Congo, Sénégal - Défis sociétaux et gouvernance des universités africaines : le cas des aliments (DAFRALI)

Contexte  

Le Maroc, la République démocratique du Congo et le Sénégal font face à de nombreux défis sociétaux en perpétuelle évolution, parmi lesquels la sécurité et la sûreté alimentaires. Pour y répondre, il est essentiel d’outiller les populations, par l’éducation formelle et par le développement d’une offre de formation en enseignement supérieur de qualité à destination des futurs enseignants, chercheurs et cadres d’entreprise.

Dans cette optique, les institutions d’enseignement supérieur doivent développer leur capacité à identifier ces défis et leurs évolutions ainsi qu’à y répondre par la création de formations adaptées et permettant d’outiller les étudiants pour en faire des acteurs du changement de demain.

Le choix de travailler plus précisément, dans le cadre de ce projet, sur les problématiques de la sécurité et de la sûreté alimentaires repose sur deux éléments principaux. D’une part, ce choix correspond aux stratégies de développement des pays partenaires :

  • au Programme Indicatif National du 11ème fonds européen de développement UE-RDC : protection des écosystèmes forestiers et biodiversité, ressources naturelles renouvelables; renforcement des filières d’agriculture durable performantes ; stabilisation de la déforestation ;
  • au plan d’action UE-Maroc : améliorer la santé animale et végétale, la sécurité sanitaire des produits alimentaires et aliments pour animaux, le commerce Maroc-UE en cohérence avec le Plan Maroc Vert (PMV); l’exploitation durable des ressources halieutiques ;
  • au Programme Indicatif National du 11ème fonds européen de développement UE-Sénégal : améliorer la prévention et la réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles ; la productivité agricole durable et résiliente aux changements climatiques ; l’accès aux marchés et la disponibilité des aliments ; la commercialisation des produits agricoles.

D’autre part, ce choix permet au projet d’être en phase avec la stratégie Afrique-UE de résoudre les questions de sureté des aliments et de sécurité alimentaire.

Objectif 

Le projet DAFRALI vise à renforcer la capacité des universités à développer une gouvernance permettant de formuler des stratégies, en étroite collaboration avec des parties prenantes externes, visant à mobiliser leurs ressources de formation et de recherche pour contribuer à résoudre ces défis sociétaux majeurs. Le projet accompagnera les établissements d’enseignement supérieur africains partenaires autour de trois axes :

  • Gouvernance, planification stratégique et gestion;
  • Mécanismes et processus d’assurance qualité ;
  • Méthodologie d’apprentissage et approche pédagogique (en ce compris les TiC) 

Par ailleurs, en travaillant sur le cas précis de la sureté des aliments, le projet vise à renforcer les capacités de formation et de recherche des établissements partenaires dans ce domaine.

Activités 

  • Appui à l’appropriation par les établissements partenaires d’une méthodologie basée sur la triple analyse de l’autodiagnostic de l’autonomie de l’établissement, l’autoévaluation de ses stratégies et l’analyse des défis sociétaux majeurs pour développer une gouvernance et une stratégie de formation et de recherche répondant aux défis sociétaux identifiés.
  • Appui à la conception d’une stratégie commune aux établissements partenaires d’un même pays par la création de plans d’actions pluriannuels (PAP) pour répondre au défi de la sureté des aliments
  • Accompagnement de la mise en œuvre des PAP suivant la méthode de gestion de la qualité PDCA (plan-do-check-act).

Chef de file du consortium

Agence universitaire de la Francophonie (AUF)

Membres du consortium

Université de Liège (ULg, Belgique)

CIRAD (France)

Université de Paris Est Marne la Vallée (UPEM, France)

Ecole Nat des Sc Géographiques (ENSG, France)

Université de Lorraine (UL, France)

Université de Catania (UNICT, Italie)

Universidade Nova de Lisboa (NOVA, Portugal)

Université Cadi Ayyad (UCA, Maroc)

Universi Sidi Mohamed Ben Abdallah (USMBA, Maroc)

Université Abdelmalek Essaâdi (UAE, Maroc)

Université de Lubumbashi (UNILU, RDC)

Université de Kinshasa (UNIKIN, RDC)

Ecole Régionale Postuniversitaire d’Aménagement et de Gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux (ERAIFT, RDC)

Université Cheikh Anta DIOP (UCAD, Sénégal)

Université Gaston Berger (UGB, Sénégal)

Bailleur 

Union européenne – Programme Erasmus+

Dates 

Octobre 2016 – Octobre 2019 

Contact 

Bruno CURVALE, chargé de programme au département de la coopération en éducation : curvale@ciep.fr   

Marion POUTREL, chargée de programme au département de la coopération en éducation : poutrel@ciep.fr