Bosnie - Renforcer les capacités institutionnelles de reconnaissance des diplômes en enseignement supérieur

Contexte  

Depuis septembre 2018, la France, la Croatie (chef de file) et la Lettonie animent un projet de jumelage institutionnel visant à améliorer les capacités institutionnelles des institutions d’enseignement supérieur de Bosnie-Herzégovine pour la reconnaissance des diplômes. Il s’agit principalement d’aider ce pays à renforcer sa capacité à s’intégrer dans l’Espace européen d’enseignement supérieur (EEES).

D’une manière générale, les programmes de jumelage ont pour but d'aider les pays souhaitant travailler de manière plus étroite avec l’Union européenne à s’approprier le cadre réglementaire et technique en vigueur dans l’Union. Dans le cas de l’enseignement supérieur, le cadre inclut quarante-huit pays, englobant ainsi l’ensemble du continent européen. Il repose principalement sur les acquis du Processus de Bologne et la Convention de Lisbonne en ce qui concerne la reconnaissance des diplômes.  

Projet Bosnie - Carte

Le partenaire principal du projet est le Center for information and recognition of qualifications in higher education in Bosnia and herzegovina (CIP), basé à Mostar. Dans un pays au découpage politique et institutionnel complexe, ce centre a la particularité d’être compétent au niveau national, alors que les autres institutions éducatives le sont au niveau cantonal ou régional. En effet, la Bosnie-Herzégovine est une République fédérale divisée en trois entités autonomes : la fédération de Bosnie-et-Herzégovine (elle-même divisée en 10 cantons), la république serbe de Bosnie et le district de Brčko. Chaque entité possède un ministère de l’éducation compétent sur son territoire ; dans le cas de la fédération de Bosnie-et-Herzégovine, il existe même un ministère de l’éducation compétent pour chaque canton. Cette multiplicité d’autorités compétentes conduit à une mise en œuvre variable de la Convention de Lisbonne pour la reconnaissance des diplômes d’une entité à l’autre, voire entre les cantons. Il en est de même en ce qui concerne les approches de l’enseignement supérieur promues dans le cadre du Processus de Bologne.

Objectif 

Le jumelage en Bosnie-Herzégovine a pour objectif d’accompagner une mise en place homogène des recommandations de la Convention de Lisbonne sur l’ensemble du territoire en tenant compte du contexte politique et institutionnel du pays ainsi que des contextes particuliers de chaque entité et canton. Le CIP, en tant qu’autorité compétente au niveau national pour la reconnaissance des diplômes, bénéficiera également du soutien du jumelage pour renforcer ses compétences et son positionnement. Le développement d’un système de reconnaissance des diplômes au niveau national vise, in fine, à faciliter la mobilité des étudiants et l’employabilité des diplômés au niveau national et au sein des pays du Processus de Bologne.

Activités 

  • Identification des procédures actuellement en place pour la reconnaissance des diplômes et état des lieux de la législation en vigueur ; 
  • Définition d’un plan d’action pour la mise en œuvre systématique des recommandations de la Convention de Lisbonne ;
  • Appui à la création d’une base de données externe des différentes procédures de reconnaissance des diplômes existantes sur le territoire ;
  •  Appui au développement de procédures de reconnaissance des diplômes conforme à la Convention de Lisbonne ;
  • Soutien au renforcement des capacités du CIP et à son développement stratégique ;
  • Analyse des besoins de formation du personnel des ministères et des diverses autorités en lien avec la reconnaissance des diplômes ;
  • Formations dispensées au personnel sur la base de l’analyse des besoins et complétées par des visites d’études en France et en Lettonie.

Commanditaire 

Center for information and recognition of qualifications in higher education in Bosnia and Herzegovina (CIP)

Partenaires

Le ministère des sciences et de l’éducation de la République de Croatie, plus particulièrement le département pour le développement de l’enseignement supérieur, agit en tant que chef de file du jumelage. Il est soutenu par le Central Finance and Contracting Agency (CFCA), institution établie en 2007 pour gérer spécifiquement la mise en œuvre des programmes européens.
https://mzo.hr/

La Lettonie est représentée par le Academic Information Center (AIC), fondation auprès du ministère de l’éducation et des sciences, assurant des fonctions de représentation de la Lettonie dans les différents réseaux internationaux (Conseil de l’Europe, Union Européenne, UNESCO, etc.), et de soutien à la garantie de la qualité dans l’enseignement supérieur, notamment par la certification des institutions d’enseignement supérieur.
http://aic.lv/portal/en/par-aic

Bailleur 

Commission européenne 

Dates 

Septembre 2018 – Décembre 2019 

Contact 

Bruno CURVALE, chargé de programme au département de la coopération en éducation : curvale@ciep.fr   

Marion POUTREL, chargée de programme au département de la coopération en éducation : poutrel@ciep.fr