Angola - Employabilité des jeunes : les partenariats public-privé au service de la formation supérieure

Contexte

L’Angola a lancé depuis 2009 un vaste programme de développement de l’enseignement supérieur afin de répondre à une forte pression sociale et donner au pays les ressources humaines nécessaires à son rapide développement économique.

Le pays compte actuellement 17 universités et 44 institutions d'enseignement supérieur technologique, publiques et privées, réparties sur tout le territoire. Néanmoins, avec la croissance exponentielle des effectifs et des établissements, le manque de ressources humaines qualifiées s’est accentué, et l’Etat angolais comme l’ensemble des secteurs socio-économiques se voient confrontés aujourd’hui au déficit de qualité des enseignements et des institutions, ainsi qu’à la faible employabilité des diplômés du système. Cela a conduit le gouvernement angolais à mettre en place un ambitieux Plan national de formation des cadres (2013-2020), visant particulièrement le ministère de l’enseignement supérieur (MES).

Aujourd’hui, ce ministère nouvellement créé a pour priorités le renforcement des formations supérieures, en particulier technologiques, nécessaires au développement économique du pays, la promotion d’un corps d’enseignants universitaires démultiplicateurs de compétences et l’amélioration de la qualité des formations et des établissements du système de l’enseignement supérieur.

Objectifs

Le CIEP a été choisi par l’ambassade de France à Luanda pour l’élaboration et la mise en œuvre de ce nouveau projet du Fonds de solidarité prioritaire (FSP), auprès du ministère de l’enseignement supérieur angolais. Il entend apporter un appui structurant au développement et à la bonne gouvernance de l’enseignement supérieur polytechnique par :

  • la création de formations, fondées sur des partenariats université-entreprise favorisant l’employabilité, soutenus par la mise en place d’un comité technique université/entreprise (CTUE) ;
  • une expertise visant la réalisation d’un cadre national angolais d’évaluation et d’accréditation des formations et des institutions ;
  • la création d’un Master de référence dans le domaine des sciences de l’ingénieur.

Une attention particulière sera portée à la formation des jeunes filles en liaison avec le Programme national de développement pour la jeunesse 2014-2017.

Financé par l’ambassade de France à Luanda, ce projet a commencé en janvier 2016 et prendra fin en juin 2017.

Résultats attendus

  • Mise en place de 4 formations de licence professionnelle dans 4 universités angolaises à la rentrée universitaire en mars 2017 ;
  • Mise en œuvre d’une formation de formateurs selon le référentiel déjà réalisé dans le cadre du projet Angosup (2009-2012). ;
  • Mise en place d’un réseau des écoles supérieures polytechniques devant contribuer à la mutualisation des formations ;
  • Réalisation d’une formation de Master à la Faculdade Engenharia de l’Universidade Agostihno Neto à la rentrée universitaire en mars 2017 ;
  • Renforcement des outils et méthodes d’évaluation de l’Instituto Nacional de Avaliação Acreditação e Reconhecimento de Estudos do Ensino Superior (INAAREES) ;
  • Soutien à la mise en place d’évaluations internes et externes de trois universités angolaises.

Activités prévues dans le cadre de ce projet

  • Conception de 4 formations de licence professionnelle et mise en œuvre d’une cinquième selon le modèle Angosup ;
  • Organisation pratique de stages de formation en France et soutien à l’organisation de 4 séminaires ;
  • Soutien des activités du Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES) auprès de l’INAAREES.

Partenaires

Le CIEP organise et met en œuvre l’expertise issue des institutions suivantes :

  • ADIUT - Assemblée des Directeurs d'IUT ;
  • IUT de Rennes ;
  • IUT de Toulouse ;
  • IUT de Nantes ;
  • CNAM-Intechmer ;
  • Université de Technologie de Compiègne (UTC) ;
  • Haut conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES).

Contact

Julien Prévos, chargé de programmes, département coopération en éducation : coop.educ@ciep.fr