Afrique du Nord et de l’Ouest : Qualité en enseignement supérieur pour les énergies renouvelables (AFREQEN)

Contexte  

L’accès à l’énergie est une clé du développement économique des pays mais également une condition essentielle à l’amélioration des conditions de vie des populations. En Afrique, cet accès reste très insuffisant, quand il n’est pas tout simplement inexistant, dans de grandes parties de ces pays. La fragilité de cet accès tient à plusieurs facteurs, parmi lesquels le manque de fiabilité des systèmes, l’insuffisance des infrastructures, la dépendance à l’égard des importations de carburant ou encore le recours massif aux combustibles fossiles et aux ressources de biomasse traditionnelle. De plus, ces différents éléments ne contribuent aucunement au développement durable.

Aussi, le recours aux technologies nouvelles et aux énergies renouvelables apparait comme une solution répondant à la fois aux enjeux de développement durable et aux besoins croissants en énergie des pays africains. Afin de favoriser l’accès à ces moyens, une montée en compétence des parties prenantes est nécessaire ainsi qu’une prise de conscience des décideurs et cadres locaux.

Dans ce contexte, le projet AFREQEN vise à favoriser la collaboration des pays francophones d’Afrique du Nord et de l’Ouest pour une transition énergétique réussie. Riches d’un héritage culturel en partie commun, forts de capacités de formation mobilisables, partageant pour l’essentiel des valeurs et des défis communs (sécurité, transition démocratique, organisation territoriale et économique...), ces pays forment un ensemble divers mais pour lequel la transition énergétique est une problématique cruciale. Pour les accompagner dans leur réponse à cette problématique, le projet œuvre à la montée en compétences transverses des acteurs locaux en management de la qualité et en métrologie, compétences déclinables dans un vaste ensemble de thématiques appliquées (énergies solaires, énergies éolienne, bioénergies, etc.).

Objectif 

Afin de valoriser durablement les ressources énergétiques, de participer à la préservation des réserves naturelles, le projet AFREQEN « Qualité en enseignement supérieur pour l’énergie et l’environnement en Afrique du Nord et de l’Ouest » se propose de répondre aux besoins suivants :

  1. Renforcer les capacités d’innovation et de transfert de connaissances par la mise en place de démarches « qualité » au sein des institutions de formation supérieure et de recherche ;
  2. Renforcer la traçabilité et la fiabilité des résultats de recherche-développement en formant les ingénieurs et les formateurs à la métrologie ainsi qu’aux principes et outils du management de la qualité ;
  3. Intensifier l’échange de bonnes pratiques qualité et métrologie dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Par ailleurs, le projet AFREQEN capitalise sur les résultats de divers précédents projets, dont QESAMED auquel le CIEP avait déjà participé et qui avait eu pour résultat la création de plusieurs modules de formation en lien avec les énergies renouvelables et avec un accent particulier sur l’importance de la qualité dans le domaine de la mesure. Dans le cadre d’AFREQEN, ces modules seront repris pour être améliorés et approfondis.

Activités 

  • Conception d’un ensemble de modules de formation visant à l’acquisition de compétences transverses en qualité et métrologie ;
  • Expérimentations documentées des modules créés dans différents établissements partenaires ;
  • Elaboration des ressources permettant de proposer une partie de ces modules en e-learning ; 

Chef de file du consortium

CNAM

Membres du consortium

  • CIRAD (France)
  • Institut agronomique méditerranéen de Montpellier (CIHEAM – IAMM, France)
  • Université de Perpignan Via Domitia (UPVD, France)
  • Association pour la qualité en recherche et en enseignement supérieur (QUARES, France)
  • Comité africain de métrologie (CAFMET, France)
  • Agence universitaire de la francophonie (AUF, Belgique)
  • Université catholique de Louvain (UCL, Belgique)
  • Université de La Laguna (ULL, Espagne)
  • Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM, Maroc)
  • Institut agronomique et vétérinaire (IAV, Maroc) Hassan II
  • Conseil Régional de l’Oriental (CRO, Maroc)
  • Université Abderrahmane Mira de Béjaïa (UAMB, Algérie)
  • École nationale supérieure d’agronomie (ENSA, Algérie)
  • Université de Carthage (UCAR, Tunisie)
  • Université de Monastir (UMON, Tunisie)
  • Institut international d'ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE, Burkina Faso)
  • Université de Ouagadougou (UOUAG, Burkina Faso)
  • Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD, Sénégal)
  • Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB, Sénégal)
  • ENDA Energie (ENDA, Sénégal)
  • Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INPHB, Côte D’Ivoire)
  • Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (UFHB, Côte D’Ivoire)

Bailleur 

Union européenne – Programme Erasmus+

Dates 

Octobre 2016 – Octobre 2019 

Contact 

Bruno CURVALE, chargé de programme au département de la coopération en éducation : curvale@ciep.fr   

Marion POUTREL, chargée de programme au département de la coopération en éducation : poutrel@ciep.fr