Maroc - Évaluation de mesures et de stratégies mises en œuvre dans le cadre du programme d’urgence pour l’éducation au Maroc

Contexte

Points de repères de la réforme du secteur éducatif au Maroc :

  • 2000 : Charte nationale de l’éducation et de la formation (CNEF)
  • 2005 : Cadre stratégique de développement du système éducatif
  • 2008 : Rapport du Conseils supérieur de l’enseignement (CSE) « État et perspectives du système d’éducation et de formation »
  • Juin 2008 : Programme d’urgence.

Le Royaume du Maroc a mis en place, en 2008, un programme d’urgence visant l’accélération de la réforme éducative sur quatre ans. Organisé autour des espaces d’intervention identifiés comme prioritaires par le rapport du CSE, le programme d’urgence constitue leur déclinaison opérationnelle en 4 espaces et 27 projets. Il propose un programme d’action visant à répondre à 4 objectifs clés :

  • Rendre effective l’obligation de scolarité jusqu’à l’âge de 15 ans ;
  • Stimuler l’initiative et l’excellence au lycée et à l’université ;
  • Affronter les problématiques transversales du système ;
  • Se donner les moyens de le réussir.

Ce programme d’urgence a couvert la période 2009-2012. Le gouvernement marocain souhaite désormais poursuivre la réforme du système éducatif déjà engagée en se fixant comme objectifs de :

  • placer l'établissement scolaire au cœur de l'intérêt accordé au système éducatif ;
  • promouvoir la gouvernance du secteur ;
  • valoriser les missions et les rôles de l'école publique.

Les résultats de la présente évaluation permettront  d’orienter les prochains projets  et programme liés à cette réforme.

Objectif

L'objectif du projet consiste à réaliser une mission d’assistance technique au bénéficie du ministère de l’éducation marocain en évaluant les trois axes stratégiques de la programmation 2009-2012 suivants :

  • Les mécanismes de rétention et scolarisation des élèves dans le système éducatif au Maroc ;
  • Le processus et l’efficacité de la formation continue des enseignants, des directeurs d'établissements et des inspecteurs dans le cadre du programme d'urgence du Maroc ;
  • Le dispositif de coopération entre le ministère de l’éducation et les partenaires techniques et financiers au Maroc.

Ce projet, financé par la Commission européenne, a démarré en janvier 2013 et devrait se terminer en décembre 2013.

Activités prévues dans le cadre de ce projet

L’évaluation de ces trois axes implique un travail d’enquêtes quantitatives et qualitatives auprès des différents acteurs concernés (personnels de 1 200 établissements, 1 500 ménages, élus locaux…) et d’analyse sur les trois thématiques susmentionnées.
Une partie du projet est également consacrée à la formation des cadres du ministère de l’éducation et de la formation professionnelle marocain en matière de suivi et d’évaluation. Ces derniers sont également sensibilisés aux modalités de coordination et de négociation avec les bailleurs de fonds.
Pour ce faire, une équipe de 4 experts est mobilisée, appuyée par une expertise complémentaire court-terme et d’une équipe de 8 superviseurs et de 80 enquêteurs. Tous les experts travaillent en étroite collaboration avec un comité de suivi composé des représentants de directions centrales du ministère de l’éducation et de la formation professionnelle marocain concernés par le projet.
Ce comité est piloté par la direction de la stratégie, des statistiques et de la planification (DSSP), point focal de cette étude.

Partenaires

  • CIEP (chef de file) ;
  • SOFRECO (Société française de réalisation, d’études et de conseil) ;
  • ETM (Éducation et Territoires Maghreb).

Contact

Mathilde Laurens, chargée de programmes, département coopération en éducation : laurens@ciep.fr

Céline Sage, chargée de programmes, département coopération en éducation : sage@ciep.fr