Liban - Vers la création d'une agence de garantie de la qualité (TLQAA)

Contexte

La garantie de la qualité est une priorité dans l'agenda de modernisation de l'éducation du Liban. L'enseignement supérieur libanais se développe rapidement tant en nombre d'étudiants et d'établissements que de diversité des formations proposées. Il fait aujourd'hui face à de nombreux défis qui rendent nécessaire la mise en œuvre de mécanismes de garantie de la qualité internes aux établissements et externe. Dans ce contexte, un certain nombre d'institutions libanaises d'enseignement supérieur ont déjà fait appel à des agences d'accréditation ou d'évaluation étrangères. Un projet de loi vise cependant à mettre en place une réponse nationale qui permettra de protéger la qualité et la réputation du système d'enseignement supérieur dans son ensemble.

Objectifs

Ce projet a pour objectif central d'explorer les options possibles d'un modèle d'agence nationale de garantie de la qualité destinée à protéger les parties prenantes de l'enseignement supérieur, et notamment les étudiants et les employeurs, ainsi qu'à favoriser l'amélioration continue de l'université nationale libanaise et des établissements privés. Les résultats alimentent les débats nationaux et contribuent à l'appropriation des notions et concepts de la garantie de la qualité par les acteurs et les parties prenantes de l'enseignement supérieur.

Plus spécifiquement, le projet vise à :

  • Développer un modèle de garantie de la qualité pour l'enseignement supérieur libanais ;
  • définir des références et des procédures pour l'évaluation des institutions externe ;
  • s'assurer que les références et les procédures retenues soient en adéquation avec les bonnes pratiques reconnues internationalement ;
  • former des évaluateurs aux méthodes de l'évaluation institutionnelle ;
  • précéder à des évaluations internes pilotes dans les institutions libanaises partenaires du projet ;
  • mener une première évaluation institutionnelle pilote.

Financé par la Commission européenne, dans le cadre du programme TEMPUS IV, ce projet est prévu pour une durée de 24 mois (octobre 2011/septembre 2013).

Partenaires

  • Université de Balamand (Liban, chef de file),
  • CIEP (France),
  • Direction Générale de l'Enseignement Supérieur du Liban (Liban),
  • Lebanese University (Liban),
  • Université Saint Joseph (Liban),
  • Université Al-Manar de Tripoli (Liban),
  • Beirut Arab University (Liban),
  • Notre Dame University-Louaize (Liban),
  • Lebanese Association for Educational Studies (Liban),
  • Université Sainte Famille (Liban),
  • American University of Culture and Education (Liban),
  • Modern University for Business and Science (Liban),
  • Lebanese American University (Liban),
  • Université libre de Bruxelles (Belgique),
  • Université de technologie de Compiègne (France),
  • Université de Lorraine (France),
  • Université d'Alicante (Espagne),
  • Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (France),
  • Agencia Nacional de Evaluación de la Calidad y Acreditación (Espagne),
  • Université d'Edinburgh Napier (Royaume-Uni).

Site internet

www.tlqaa.org

Contact

Bruno Curvale, chargé de programmes, département coopération en éducation : curvale@ciep.fr