Haïti - Diagnostic de l’inspection scolaire des écoles primaires

Diagnostic of Primary Schools’ Oversight Regime in Haiti

Contexte

Le diagnostic du régime de supervision des écoles primaires en Haïti s'inscrit dans le contexte d'amélioration de la qualité du système éducatif haïtien. Il répond au souci de la Banque mondiale de mieux comprendre et d’analyser le rôle de l'inspection scolaire en charge de la supervision des écoles, dans un contexte où l'amélioration des résultats n'est pas à la hauteur des budgets privés et publics investis dans l'éducation.
Parmi les facteurs susceptibles d'expliquer cette faible progression, la supervision des écoles primaires et le contrôle de l'enseignement dispensé apparaît comme déterminant, et cela d'autant plus que 85 % de ces établissements ne sont pas directement placés sous l'autorité de l'Etat (écoles « non publiques »).

Objectifs

Ce projet vise à réaliser un diagnostic dans 6 directions départementales de l'éducation et au niveau national, qui permettra, dans un premier temps, de mieux comprendre comment des établissements, majoritairement de droit privé, sont contrôlés et évalués et quel est l'impact du dispositif d'inspection actuel.
Grâce aux visites de terrain et aux entretiens conduits auprès d'institutions nationales en charge de l'inspection, l'écart entre le dispositif effectivement mis en œuvre et ce qui est prévu sur le plan réglementaire sera mesuré. Les facteurs qui provoquent ces écarts vont pouvoir être explicités.
Enfin, des solutions qui pourraient être mises en œuvre afin d'améliorer l'efficience du dispositif de contrôle pour garantir la qualité de l'enseignement et des recommandations seront élaborées et proposées au ministère de l'éducation haïtien.
Financé par la Banque mondiale, ce projet prévoit de se dérouler entre novembre 2015 et avril 2016.

Résultats attendus

Il s'agira de déterminer les changements nécessaires/possibles du dispositif actuel de supervision susceptibles :

  • d'une part, de rendre effective la mise en œuvre des mesures décidées au niveau national (et de l'ensemble de la réglementation) ;
  • d'autre part, par-delà le contrôle réglementaire, d'améliorer la qualité et le résultat de l'enseignement dispensé.

Partenaires

Ministère de l'éducation - Haïti, 10 directions départementales d'éducation.

Contact au CIEP

Stéphanie Ermini, chargée de programmes, département coopération en éducation : coop.educ@ciep.fr