Bénin - Appui à l’enseignement secondaire (PAESB)

Contexte

Le projet d’appui à l’enseignement secondaire au Bénin, d’une durée de quatre ans, vise principalement à soutenir le MESFTPRIJ dans sa recherche de réponses rapides aux problèmes d’accès et de pilotage académique et administratif des collèges par l’amélioration de la compétence de l’encadrement pédagogique et le renforcement des compétences de pilotage des établissements tant au niveau national qu’au niveau local.

Objectifs

Le présent projet concerne la composante 2, centrée sur les problématiques essentielles du pilotage des établissements au sein du dispositif secondaire, de la déconcentration de l’inspection et de la redynamisation de l’enseignement des sciences. En lien avec ces trois axes le projet vise à initier et asseoir le concept de « vie scolaire » auprès des différents acteurs et à développer son implémentation dans les établissements.

Objectifs spécifiques

Le projet intervient sur trois leviers de la qualité :

  1. la révision du dispositif d’encadrement et d’animation pédagogique vers un modèle d’inspection et d’encadrement déconcentrés qui prenne en compte le rôle des inspecteurs aux niveaux central et déconcentré, des conseillers pédagogiques, des animateurs d’établissement, mais aussi des équipes de direction des établissements, et la formation de ses acteurs, de façon à renforcer l’accompagnement de proximité et la professionnalisation des enseignants,
  2. le renforcement du pilotage des établissements afin d’améliorer la gestion, la vie scolaire, la qualité du suivi des élèves, en intervenant sur la professionnalisation des équipes de direction des établissements, et par le biais d’un programme de mobilisation sociale de la communauté éducative dans la gestion des 200 établissements publics des bi-départements ciblés, afin de mettre en place un cadre de redevabilité propice à la qualité (gestion du temps scolaire et de la question enseignante, contrôle de la mise à disposition effective des matériels didactiques) et de lutter contre le décrochage, les inégalités et les difficultés liées au genre (violences faites aux filles, grossesses précoces, abandon),
  3. l’enseignement des sciences au collège et l’appui à la préparation d’un « Plan Sciences » au niveau du ministère, à même de redynamiser l’enseignement des disciplines scientifiques et de renforcer l’attractivité de ces filières.

Durée du projet

Mars 2016 - Mars 2019

Contact

Sadika Benslimane, chargée de programmes : coop.educ@ciep.fr