Amérique latine EUROsociAL éducation

Contexte

Au cours du Sommet de Guadalajara de mai 2004, les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'Union européenne (UE) et d'Amérique latine (AL) présents ont réaffirmé leur volonté commune de réduire l'exclusion et les inégalités, prévenir et éradiquer la pauvreté, afin d'atteindre une meilleure cohésion sociale.

Dans ce sens, la Commission européenne a développé un nouveau programme appelé EUROsociAL, visant à faciliter les échanges d'expériences, connaissances et bonnes pratiques entre les institutions publiques et les leaders politiques et professionnels des deux régions.

L'objectif général d'EUROsociAL est de contribuer à augmenter le degré de cohésion sociale des sociétés latino-américaines en agissant sur les politiques publiques de cinq secteurs clé : l'éducation, la santé, l'administration de la justice, la fiscalité et l'emploi pour qu'ils deviennent d'authentiques vecteurs de cohésion sociale, tout en contribuant à l'atteinte des Objectifs de développement du millénaire.

Objectifs

EUROsociAL éducation vise à contribuer à l'amélioration des politiques publiques de l'éducation en favorisant l'accès et le maintien à l'école primaire et secondaire des jeunes et l'inclusion de ceux exclus du système éducatif.

Pour cela, il s'est structuré principalement autour de 5 thèmes :

  • L'accès et le maintien à l'école primaire en milieu rural ;
  • Les politiques inclusives dans les zones défavorisées des grandes villes ;
  • Le maintien à l'école (secondaire) par l'amélioration de l'enseignement technique et professionnel ;
  • L'éducation en contexte de violence ;
  • L'éducation dans les prisons.

D'autres thèmes transversaux ont été abordés :

  • Les politiques de financement de l'éducation pour favoriser la cohésion sociale ;
  • La formation des enseignants ;
  • L'éducation à la santé, à la paix.

Le projet EUROsociAL éducation s'est déroulé de septembre 2005 à mars 2010.

Activités

Les modalités d'intervention consistent à :

  • Créer une dynamique politique par la sensibilisation des décideurs institutionnels aux réalités, l'échange de bonnes pratiques et d'expériences innovantes des deux zones AL et UE, autour des thèmes précités ;
  • Mettre en place des réseaux favorisant les échanges, partage d'expériences (ou de s'appuyer sur des réseaux existants) ;
  • Accompagner les changements structurels nécessaires : formations des gestionnaires chargés de la mise en œuvre des politiques ;
  • Développer des projets-pilotes dont l'évaluation permettra d'orienter ou de déterminer les changements à opérer.

102 activités ont été mises en place : séminaires, formations, assistance techniques... dont 4 projets pilotes.

Partenaires

Le consortium en charge de la coordination des activités :

  • Chef de file : CIEP, Centre international d'études pédagogiques - France,
  • Fundación Iberomericana para la Educación, la Ciencia y la Cultura - Espagne,
  • CISP (Comitato Internazionale per lo sviluppo dei popoli) - Italie.

EUROsociAL en quelques chiffres :

  • 15 pays impliqués: Argentine, Brésil, Chili, Costa Rica, Colombie, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Uruguay, Pérou, Paraguay, Venezuela ;
  • Plus de 100 activités ;
  • 99 expériences significatives partagées ;
  • 557 institutions éducatives impliquées en Europe et en Amérique latine ;
  • 271 experts mobilisés ;
  • 4 sites web réalisés.

Bilan

Le programme EUROsociAL éducation a conduit à de nombreux "résultats" notamment :

  • Appui à la mise en œuvre de politiques publiques inclusives : réinsertion scolaire de jeunes qui abandonnent prématurément les études, de jeunes en prisons, d'enfants en contextes de violence au Salvador, au Paraguay, en Argentine, ...
  • Appui à l'amélioration des dispositifs de formation des enseignants, notamment les enseignants sans formation initiale des écoles communautaires ;
  • Inscription de l'éducation en prisons dans l'agenda politique de 8 pays ;
  • Amélioration des systèmes d'enseignement technique et professionnel : définition de référentiels de compétences dans 6 pays,  appui à la mise en œuvre du système de validation des acquis de l'expérience au Chili, appui à la mise en œuvre d'une articulation institutionnelle entre le secteur éducation et l'emploi au Paraguay (public/privé) ;
  • Mise en place de dispositifs de travail interinstitutionnels et intersectoriels pour résoudre des problèmes d'inclusion éducative complexes qui requièrent ce type de collaboration, notamment au Mexique ;
  • Renforcement de la culture de travail en réseau : de l'éducation rurale, de l'éducation dans des contextes de violence et de l'enseignement technique, éducation en prisons ;
  • Élaboration de 8 études et publications.

En 2011 a été mise en place la seconde phase du programme EUROsociAL dans laquelle le CIEP est positionné en tant qu'opérateur d'actions de coopération éducative principalement sur les deux thèmes suivants :

  • Appui à la mise en place de systèmes nationaux de certifications (formation technique et professionnelle) ;
  • Appui aux réformes du secondaire pour la réduction de l'abandon scolaire.

Pour en savoir plus

Contact au CIEP

Annie Blasco, chargée de programmes : blasco@ciep.fr