Foire aux questions - CODOFIL

Les conditions d'éligibilité sont strictes : le programme CODOFIL fait appel à des enseignants ayant au minimum trois années d'expérience effective de l'enseignement, au moment de la prise de fonction en Louisiane (personnel non titulaires du MEN et enseignants de FLE). Le candidat doit être en classe au moment du dépôt du dossier et à temps plein. Les années de stages ne comptent pas. Les candidats enseignants du MEN doivent justifier d’un minimum de deux ans de services effectifs en tant que titulaire dans leur corps au 1er septembre 2018.

Les enseignants recrutés pour les classes dites d'immersion doivent enseigner des disciplines en français langue étrangère qui répondent aux programmes des classes de primaire et de collège. Les enseignants dont la spécialité n'est pas le FLE doivent de préférence détenir une certification en FLE. Voir le tableau de synthèse des conditions de participation au programme CODOFIL.

Il est nécessaire d'avoir un niveau d'anglais suffisant pour travailler en milieu anglophone, pour communiquer avec les collègues de l'établissement ou avec les parents d'élèves par exemple. Il facilitera votre intégration dans la communauté.

Situer son niveau de compétences linguistiques

Consultez la grille des descripteurs du Cadre européen commun de référence pour les langues.

Pour vous aider à situer votre niveau de compétence en production orale, vous pouvez consulter des exemples.

 

 

Vous devez remettre votre dossier à votre chef d'établissement qui le fait suivre aux supérieurs dont l'avis est requis pour la validation de votre candidature.

Vous devez demander à votre chef d'établissement d'attester que vous n'avez effectivement pas de rapport d'inspection à transmettre.

La pré-sélection des candidats est l'affaire des autorités louisianaises. Le CIEP leur est associé dans la phase finale des sélections, lors des entretiens.

Les candidats doivent se rendre disponibles pour les entretiens de sélection qui ont lieu au CIEP. La date de leur convocation ne pourra être modifiée qu'exceptionnellement et dans la mesure du possible, après justification de la part du candidat.

Les notices de candidature comportent un engagement à participer au stage d'été, qui est obligatoire. Aucune dérogation n'est accordée.

Les enseignants titulaires de l'enseignement public recrutés à la suite des entretiens obtiendront un détachement qui sera accordé, sous réserve de l'avis favorable donné lors du dépôt du dossier par le supérieur hiérarchique. Ce détachement prend effet au 1er août de l’année en cours pour une période d'un an renouvelable deux fois. À l'issue de ce détachement, les enseignants sont réintégrés dans leur département/académie d’origine.

Les enseignants recrutés dans le cadre du programme CODOFIL auront besoin impérativement d'un véhicule pour se déplacer et donc d'un permis de conduire. Avec un statut de résident, le permis international n'est valable que pendant les 3 premiers mois du séjour. Il  faudra donc, pour les enseignants, repasser votre permis pour obtenir un permis américain. Cette procédure est facilitée  uniquement pour les enseignants du Codofil.

Les enfants d'enseignants peuvent être scolarisés dans les écoles américaines publiques ou privées en fonction de l’affectation. A la Nouvelle-Orléans, trois établissements dispensent un enseignement français : Audubon Charter School, Ecole Bilingue de La Nouvelle-Orléans et le Lycée français de La Nouvelle-Orléans. Ces trois établissements sont homologués par l’AEFE et suivent le programme du ministère de l'éducation nationale ainsi que les tests americains, Audubon Charter School (jusqu’à la 3e collège) et l'Ecole Bilingue (prive) et le Lycée français(pour les classes de maternelle au CE1 inclus). Les inscriptions au collège sont difficiles à La Nouvelle Orléans en raison d’un test en anglais. Les lycéens doivent donc être scolarisés dans le système local et les élèves de Terminale doivent préparer leur Baccalauréat à distance. Dans les établissements d'enseignement français à l'étranger, lorsque les familles doivent acquitter des frais de scolarité pour leurs enfants et compte tenu des coûts de scolarisation, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif d'aide sous forme de bourses sur critères sociaux, pour les parents qui en font la demande.
En savoir plus sur le site de l'AEFE et sur le site du consulat général de France à La Nouvelle-Orléans.

 Il est à noter que les États-Unis ne reconnaissent ni le PACS ni le concubinage : le conjoint non marié ne peut donc obtenir qu'un visa de tourisme de 90 jours (renouvelable).

Le conjoint marié(e),  titulaire d’un visa J2,  peut  obtenir, après des démarches qui deviennent de plus en plus  longues  (au moins 3 mois, souvent beaucoup plus)  une autorisation de travail. Par expérience, il ne faut pas s’attendre à ce que les conjoints trouvent aisément et rapidement  un emploi ni un poste équivalent à celui qu’ils occupaient en France. Cela dépend beaucoup des qualifications mais aussi  des compétences en anglais. De manière générale, le salaire du conjoint est plus faible et ne représente  qu’un complément au salaire du conjoint enseignant.

Les enseignants sont tenus de cotiser dès la première année à la retraite américaine, jusqu'à 8 % du salaire brut dans certaines paroisses, qui leur sera reversé, à leur demande, à la fin du contrat.

Les enseignants recrutés sont exemptés du paiement des impôts américains pendant les 18 premiers mois de leur séjour. Cette exemption ne s’applique pas à ceux qui auraient déjà travaillé aux États-Unis. Le taux d’imposition appliqué est d’environ 15 à 20 %.

L'enseignement du français en Louisiane se fait sur l'ensemble du territoire de l'État. Par conséquent, le professeur qui accepte un poste en Louisiane, s'engage à venir " en Louisiane " et non pas dans une ville ou une paroisse particulière. Un comité d'affectation est formé de représentants du département de l'éducation et des gouvernements concernés afin d'établir équitablement les lieux d'affectation des enseignants en tenant compte des critères suivants : besoins et demande des paroisses ; répartition géographique par contingent ; profil des enseignants. Le comité d'affectation s'efforce donc de tenir compte du profil des enseignants, mais aussi et surtout des besoins spécifiques des paroisses où le français est enseigné. Les paroisses d'affectation sont communiquées dans le courant du mois de juin qui précède l'arrivée à Bâton-Rouge pour le stage d'orientation.

Liste des paroisses offrant des postes en immersion et/ou du FLE :

  • Nouvelle Orléans
  • Lafayette
  • St Martin
  • Assumption
  • Bâton-Rouge
  • New Ibéria
  • Pointe Coupée
  • Lake Charles
  • Shreveport (FLE uniquement)
  • Lafourche (FLE uniquement)

Dans le cas d'une candidature double, chaque conjoint se voit proposer, dans la mesure du possible, un poste dans la même paroisse (division administrative de la Louisiane).

Les personnes qui peuvent revendiquer la citoyenneté américaine, ne sont pas éligibles à un visa de non-immigrant d’échange car ils ont le droit d’immigrer aux États-Unis.

Le visa non-immigrant J-1 est un visa d’échange dont le but est de donner l’opportunité de vivre une expérience de 3 années aux États-Unis. Ce visa est  depuis peu extensible à une quatrième voire une cinquième année. Cependant, pour les enseignants titulaires de l’Education Nationale,  eux  restent détachés pour une durée de 3 ans et leur académie s’attend à ce qu’ils réintègrent à l’issue de leur  3eme année  de contrat.

Il convient de prévoir au moins 6 000 euros pour une personne seule pour s’installer dans de bonnes conditions en Louisiane. Il est conseillé aux enseignants  de bien appréhender les difficultés et de se préparer aux dépenses importantes auxquelles ils devront faire face le premier mois de leur installation (achat indispensable de véhicule, loyer et caution, emménagement..). La prime d’installation de 6000 US ne sera versée par les paroisses  que fin septembre.